Delhaize étend sa collaboration avec les Banques alimentaires vers la Wallonie | RetailDetail

Delhaize étend sa collaboration avec les Banques alimentaires vers la Wallonie

Delhaize étend sa collaboration avec les Banques alimentaires vers la Wallonie

Le Delhaize de Marcinelle (près de Charleroi) est le premier supermarché wallon de l’enseigne à s’associer aux Banques alimentaires, en vue de redistribuer les invendus alimentaires aux plus démunis.

Trois sortes d’invendus

En présence de Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi, et d’Eric Massin, président du CPAS de Charleroi, Dirk Van den Berghe, CEO de Delhaize, et Jean-Claude Breuse, président de la Banque alimentaire du Pays de Charleroi, ont officiellement donné le coup d’envoi de cette nouvelle collaboration.


« Ce projet est la preuve que les actions sociales concernent tout un chacun et que les acteurs économiques sont des partenaires privilégiés pour s’attaquer aux problèmes sociaux », a déclaré le bourgmestre Magnette.


Concrètement le Banque alimentaire de Charleroi viendra récupérer tous les jours après 17 heures trois sortes d’invendus alimentaires dans le Delhaize de Marcinelle : des produits frais en vente rapide, du pain frais congelé la veille et des aliments secs dont la date de péremption est dépassée. La Banque alimentaire stockera les produits dans son dépôt, d’où ils seront redistribués aux nécessiteux, soit en direct, soit via des restaurants sociaux.

 

« Pour nous le fait de pouvoir collecter des produits alimentaires invendus est une véritable chance, car les dons constituent notre principale source d’approvisionnement », explique Jean-Claude Breuse de la Banque alimentaire locale. « Grâce à Delhaize des dizaines de familles pourront bénéficier d’une alimentation variée et de qualité avec du poisson, de la viande et des légumes frais : des aliments qui pour ces personnes défavorisées font rarement partie du menu. »


L’équivalent de 150 repas par jour

Le Delhaize de Marcinelle s’ajoute ainsi à la liste de 18 supermarchés intégrés et une trentaine de franchisés (AD, Proxy, Shop&Go) ailleurs dans le pays, qui chaque jour collaborent avec des associations d’aide alimentaire. Une collaboration qui génère l’équivalent d’environ 150 repas par jour.


Et ce n’est pas tout annonce Delhaize : au cours des semaines à venir quelque huit autres supermarchés suivront cette même initiative. « Notre stratégie met l’accent sur le  développement durable. En tant que distributeur nous estimons qu’il est important que prenions nos responsabilités pour lutter contre le gaspillage alimentaire », souligne le CEO Dirk Van den Berghe.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

Selon le modèle français, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes.  Le lait coûtera 1,05 €, ce qui permet aux agriculteurs d’obtenir une marge plus importante.

La ministre De Block souhaite des codes santé sur les emballages

19/02/2018

La ministre de la Santé Maggie De Block examine s’il est possible d’apposer des étiquettes simples sur les emballages de produits alimentaires pour que les consommateurs puissent vérifier en un seul coup d’œil si un produit est mauvais pour la santé.

Le groupe d’achat européen Agecore met la pression sur Nestlé

16/02/2018

Le groupe d’achat européen Agecore menace de retirer 160 produits Nestlé de sa liste à moins que l’entreprise suisse n’octroie de meilleures conditions.  Les entreprises Colruyt, Coop et Edeka font notamment partie du groupe Agecore. 

Un solide second semestre propulse les ventes de Danone en 2017

16/02/2018

Danone a clôturé son exercice 2017 avec une croissance comparable de 2,5%, surtout grâce à un solide second semestre durant lequel le chiffre d’affaires comparable a progressé de 4,2%.

Aldi Nord et Süd ne fusionnent pas, mais vont collaborer ensemble

16/02/2018

En Allemagne, Aldi Nord et Aldi Süd envisagent la possibilité de collaborer ensemble au niveau des départements achats et marketing.  Les deux entreprises démentent néanmoins l’éventualité d’une fusion future.

Filet Pur : Un éléphant à la caisse

16/02/2018

Comment l’industrie alimentaire espagnole se montre-t-elle sous son meilleur jour, pourquoi la concurrence food atteint-elle des sommets inégalés et à quand la disparition du job de caissière?  Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food!

Back to top