Delhaize annonce une réorganisation

Delhaize annonce une réorganisation

Lors d’un Conseil d’Entreprise extraordinaire Delhaize Belgique a annoncé son intention d’effectuer des changements dans son organisation. Ces mesures pourraient entraîner la perte de 2.500 emplois et la fermeture de 14 supermarchés.

Fermetures et licenciements pour financer un investissement de 450 millions d’euros

Le handicap de coûts structurel croissant, le climat économique et la concurrence accrue de ces dernières années ont mis les résultats de Delhaize Belgique sous pression et risquent de menacer sa santé financière, indique Delhaize dans un communiqué de presse. Pour remédier à cette situation le groupe envisage un investissement supplémentaire de 450 millions d’euros durant la période 2015-2017, un montant qui sera notamment injecté dans « la stratégie commerciale » de Delhaize Belgique.


Concrètement l’enseigne entend investir dans  « ses supermarchés en gestion propre, le développement et la formation du personnel, la logistique, l’amélioration de son assortiment de produits sains et de qualité, des prix compétitifs et l’e-commerce. »


Pour financer cet investissement, le groupe estime que différentes mesures s’imposent : « Celles-ci pourraient avoir un impact sur l’emploi de 2.500 personnes de Delhaize Belgique dans les trois années à venir, et pourraient entraîner la fin de l’exploitation en gestion propre de 14 magasins en Belgique. » Delhaize précise toutefois que ces mesures concernent uniquement les activités des supermarchés en gestion propre et non pas les magasins affiliés et les autres formules du groupe.

 

« Indispensable pour garantir l’avenir »

Delhaize Belgique s’engage à respecter toutes les obligations légales, dont la loi Renault, et à collaborer avec ses partenaires sociaux afin d’éviter autant que possible les licenciements secs. Le groupe ajoute toutefois vouloir ajuster les conditions de travail et de rémunération afin de mieux les aligner aux  conditions des concurrents.


Par ailleurs 14 supermarchés en gestion propre devraient fermer leurs portes parce que non-rentables. Il s’agit des magasins d’Aarschot, Berlaar, Diest, Dinant, Eupen, Genk (Stadsplein), Herstal, Kortrijk Ring, La Louvière, Lommel, Oude Vest (Dendermonde), Tubize, Turnhout et Verhaeren (Schaerbeek).


Frans Muller, président et CEO du Groupe Delhaize souligne que « les mesures proposées par Delhaize Belgique sont indispensables pour continuer à satisfaire ses clients et assurer l’avenir des activités belges. Nous mettons tout en œuvre pour préserver la forte identité belge et la réputation de Delhaize Belgique en matière de produits de qualité et de service aux consommateurs. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: