Delhaize aurait versé plusieurs milliers d’euros au vitrioleur

Delhaize aurait versé plusieurs milliers d’euros au vitrioleur

La chaîne de supermarchés Delhaize, sur les conseils du parquet, aurait versé jusqu’à 40.000 euros à l’homme qui a attaqué à l’acide une femme de ménage  dans un Delhaize à Anvers.

En concertation avec les enquêteurs

Durant plus de trois mois l’agresseur effectuait un chantage sur la direction de Delhaize : il exigeait le versement de sommes de 300 à 500 euros sur ses différents comptes, sans quoi il  envisageait une attaque à l’acide dans un des magasins de la chaîne. Mais après que Delhaize ait refusé d’augmenter les montants, comme l’exigeait l’homme, celui-ci a finalement mis à exécution sa menace.


Selon le journal La Capitale (Sudpresse), Delhaize aurait ensuite, en concertation avec les enquêteurs, augmenté les montants jusqu’à 3.000 euros, versés en tranches de façon à obliger le suspect à se rendre fréquemment au distributeur de billets.


La police espérait ainsi pouvoir piéger l’agresseur, mais le suspect est parvenu à leur échapper. Finalement l’homme, d’une quarantaine d’année et de nationalité néerlandaise, a été arrêté aux alentours de Paris lors d’un simple contrôle routier.


Cartes de crédit prépayées

Aujourd’hui on en sait davantage sur la manière dont procédait l’agresseur : il avait acheté en France des cartes de crédit prépayées sur lesquelles il faisait verser les montants. En France il n’est pas obligatoire de se légitimer lors de l’achat de telles cartes, ce qui a donc permis à l’homme de garder l’anonymat.


Delhaize pour sa part se refuse à tout commentaire : « Nous ne donnons aucun commentaire sur l’enquête judiciaire qui est en cours »,  indique le porte-parole Roel Dekelver. « Nous nous concertons régulièrement avec le parquet et nous faisons ce que la justice nous conseille de faire. »


Pour l’heure le montant total versé par Delhaize n’a pas été communiqué officiellement, mais selon HLN.be il s’agirait d’environ 40.000 euros.

 

Tags: