Delhaize cherche à réduire ses coûts

Delhaize cherche à réduire ses coûts

Delhaize va restreindre ses coûts pour rester compétitif, a souligné le directeur général Frans Muller lors de sa première assemblée générale des actionnaires.

Part de marché sous pression

« Les clients s’adonnent au ‘cherry picking’. Si nous voulons rester attractifs, nos prix doivent l’être aussi », indique Muller dans le journal De Tijd. Pour garantir ces prix attrayants,  le groupe doit d’urgence restreindre ses coûts, estime le CEO. La part de marché de 25% des supermarchés belges du groupe est menacée par la concurrence incessante de Carrefour et Colruyt.


Au cours des huit dernières années la structure des coûts de l’entreprise a augmenté. A présent l’objectif est de la réduire jusqu’à atteindre le niveau initial d’ici deux à trois ans : « Dans cette optique nous mettons au point pour le moment un programme d’économies », précise le groupe. Ce programme vise à augmenter la productivité, mais Muller craint également quelques licenciements, mais « pas plus que selon le cours normal des choses ».


Activités en Indonésie

Delhaize examine également ses activités en Indonésie, car le pays ne fait plus partie de ses marchés-clés. Bien que les points de vente y soient rentables,  les investissements y seront limités. Le CEO n’a pas donné de plus amples détails concernant l’avenir de ces magasins. Désormais le groupe se focalisera principalement sur les Etats-Unis, la Belgique, la Grèce et la Serbie.


Le Néerlandais Muller a été nommé comme CEO du groupe Delhaize il y a six mois. Sur l’ensemble de l’année 2014 l’entreprise envisage l’ouverture de 180 nouveaux points de vente dans neuf pays. Durant l’exercice précédent les 3520 magasins du groupe Delhaize ont généré un bénéfice de 179 millions d’euros.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top