Delhaize cherche à se défaire de Bottom Dollar Food

Delhaize cherche à se défaire de Bottom Dollar Food

Selon un site web spécialisé américain, Delhaize aurait fait appel à la banque Wells Fargo en vue de vendre 66 magasins de sa filiale discount Bottom Dollar Food. Les analystes évoquent d’ores et déjà  Aldi et Supervalu comme candidats-acheteurs.

66 magasins en vente

D’après le site web Food World/Food Trade News, Delhaize Amérique aurait l’intention de céder ses 66 points de vente Bottom Dollar Food en Pennsylvanie, dans le sud du New Jersey et dans le nord-est de l’Ohio. Ce site généralement bien informé, indique également que la banque Wells Fargo aurait remis tous les documents nécessaires aux parties concernées, qui avaient jusqu’au 13 août dernier pour formuler une offre.


Interrogé sur le sujet, le porte-parole de Delhaize n’a rien voulu dévoiler : « Conformément à notre stratégie en la matière, notre entreprise ne donne aucun commentaire concernant des rumeurs ou spéculations concernant d’éventuels rachats ou ventes. »

 

Selon les analystes, le discounter allemand Aldi et l’américain Supervalu auraient déjà manifesté leur intérêt. Petit détail à relever : le nouveau CEO de Delhaize Amérique, Kevin Holt, a travaillé pour Supervalu durant 20 ans. Toujours  selon le même site web, d’autres chaînes comme Wakefern Food Corp (PriceRite, Fresh Grocer),  Giant Eagle (Market District, Good Cents Grocery+More) et même Ahold USA pourraient également tirer avantage d’une reprise de ces points de vente, situés principalement en région urbaine ou en banlieue.


Une histoire mouvementée

Bottom Dollar Food a été fondé en 2004 lors d’une restructuration à grande échelle des activités américaines de Delhaize, sous la direction du CEO de l’époque Rick Anicetti. Celui-ci avait décidé de hisser Food Lion vers le segment supérieur, de couvrir le segment inférieur ainsi libéré par une formule discount (Bottom Dollar) et de transformer 60 points de vente en chaîne haut de gamme (Bloom).


Son projet fut malheureusement un échec : en 2010 Rick Anicette a quitté le navire, après quoi un vaste plan de restructuration a été mis en place, impliquant la fermeture de 127 magasins Food Lion, la suppression du concept Bloom, et pour Bottom Dollar Food la fermeture de six magasins, ainsi que la transformation de 22 magasins en Food Lion. Seuls les magasins Bottom Dollar Food de Pennsylvanie et du New Jersey ont été conservés.


Une relance semblait pourtant possible : en janvier 2013 le discounter ouvrait de nouveaux magasins dans l’ouest de la Pennsylvanie et dans le nord-est  de l’Ohio. Mais en vain, puisqu’à présent Delhaize cherche à se défaire des magasins restants de Bottom Dollar Food. Toutefois cette mise en vente n’est pas réellement une surprise : en effet Frans Muller, CEO de Delhaize Group, avait déjà laissé entendre cette année que la chaîne discount américaine ne représentait plus une activité-clé de Delhaize.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Les frères Mestdagh se retirent de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh

05/12/2017

Les frères Eric et John Mestdagh ont décidé de se retirer de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh à partir de l’été prochain. Ils resteront néanmoins impliqués dans les stratégies à long terme de l’entreprise.

Ahold fait la leçon à Delhaize : il faut innover plus rapidement

05/12/2017

Delhaize doit innover plus rapidement et c’est au directeur d’Albert Heijn, Wouter Kolk, d’apprendre aux Belges comment s’y prendre, affirme Dick Boer, CEO d’Ahold Delhaize dans une interview surprenante, où il évoque également Amazon et bol.com.

La bière d’AB InBev 3% plus chère à partir de l’an prochain

05/12/2017

A partir du 1er janvier les bières d’AB InBev coûteront en moyenne 3,04% plus cher. Pour le secteur de l’horeca la hausse de prix s’élèvera à 3,12% et pour les magasins à 2,83%. Cette mesure concerne l’ensemble de l’assortiment.

Les accises élevées pèsent sur l’industrie alimentaire belge

05/12/2017

L’an dernier l’industrie alimentaire belge a progressé d’environ 3%. Toutefois cette croissance est entièrement attribuable à l’exportation, car sur le marché intérieur on observe un recul de 1,7%, et ce pour la première fois en dix ans.

Back to top