Delhaize complète son réseau de supermarchés au Luxembourg

Delhaize complète son réseau de supermarchés au Luxembourg
Shutterstock.com

Delhaize poursuit son expansion au Grand-Duché de Luxembourg : après l’ouverture d’un nouveau supermarché dans le canton de Capellen au début du mois, l’enseigne prévoit deux autres magasins en 2022.

 

« Pleasure food shopping »

Le dernier supermarché Delhaize qui a ouvert ses portes à Capellen début novembre met l’accent sur la commodité, l’inspiration et l’innovation. « De nombreuses études le montrent : le format de l’hypermarché est en difficulté », explique Cédric Gonnet, Country Manager de Delhaize Luxembourg, à Paperjam. « Les clients veulent de la proximité, et nous nous positionnons sur un shopping alimentaire “plaisir” plutôt que la corvée obligatoire. »

 

La concurrence dans la zone de chalandise n’est pas négligeable avec la présence de Cactus, Pall Food Market, Match et Aldi, alors qu’un Lidl s’ajoutera en été. « Nous estimons avoir une offre différente de celle de nos concurrents, avec nos trois marques propres qui couvrent tous les segments et des niches de produits différents », assure le responsable.

 

Physique

Fort de 57 implantations au Luxembourg, Delhaize poursuit sa stratégie de présence dans un rayon de cinq à dix minutes de trajet des principaux bassins d’habitation du pays « Il reste encore trois ou quatre magasins potentiels, mais nous restons attentifs aux évolutions du pays aussi bien au niveau démographique qu’au niveau des infrastructures. »

 

Deux des « angles morts » seront bientôt comblés : en avril 2022, un nouveau Delhaize Proxy ouvrira ses portes à Dippach, et à la fin de l’année prochaine, un nouveau magasin sera inauguré à Luxembourg-Hamm.

 

En renforçant son réseau, Delhaize se positionne clairement sur le commerce physique. « Nous estimons que lorsque l’on se situe à cinq kilomètres ou cinq minutes de chaque client luxembourgeois, une offre web peut certes simplifier la vie du client, mais n’est pas indispensable au Luxembourg. », conclut Cédric Gonnet.