Delhaize : Les syndicats refusent la prépension imposée pour les plus de 55 ans

Delhaize : Les syndicats refusent la prépension imposée pour les plus de 55 ans

Les syndicats refusent catégoriquement la prépension imposée pour quelque 1.300 Delhaiziens âgés de plus de 55 ans. La direction de Delhaize aurait mis cette proposition sur table, bien qu’elle ne veuille ni confirmer, ni démentir cette information.

80% du salaire net

Selon la ‘proposition’ de la direction de Delhaize, une grande partie des 2.500 licenciements annoncés se ferait donc via l’ancien système des prépensions. Tous les travailleurs de plus de 55 ans seront obligés de partir en préretraite et percevront encore 80% de leur dernier salaire net.


« C’est du moins la proposition de la direction. Nous rejetons catégoriquement la prépension imposée, seule une préretraite volontaire est acceptable », indique Jan De Weghe du syndicat socialiste BBTK. Selon les syndicats environ 1.300 personnes seraient concernées par cette mesure.


Outre le caractère obligatoire de cette mesure, les syndicats refusent également la réduction de salaire : « Cela signifierait que bon nombre d’entre eux se rapprocheraient du salaire minimum », poursuit Jan de Weghe.


« Ni confirmation, ni démenti »

Les négociations entre les syndicats et la direction de Delhaize sont laborieuses. C’est pourquoi le porte-parole Roel Dekelver ne souhaite ni confirmer, ni démentir la prise en considération d’une prépension imposée : « Je ne peux ni confirmer, ni démentir cette information. Cela n’a aucun sens de commenter chaque proposition qui aurait éventuellement été mise sur table.  Nous voulons discuter de tout cela avec les syndicats et non  pas avec le presse. »

 

Mais le temps presse, car l’ultimatum lancé ce mois-ci par les syndicats à l’approche des fêtes de Noël, expire fin de cette semaine. Or pour Delhaize des grèves durant cette période cruciale seraient catastrophiques.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

AB InBev cède deux marques de bière allemandes

17/01/2018

Le groupe brassicole AB InBev cède deux marques de bière allemandes – Diebels et Hasseröder –, ainsi que leurs brasseries au fonds d’investissement CKCF. Ce dernier souhaite investir dans le deux bières afin de leur donner un nouveau souffle.

Back to top