Delhaize : Les syndicats refusent la prépension imposée pour les plus de 55 ans

Delhaize : Les syndicats refusent la prépension imposée pour les plus de 55 ans

Les syndicats refusent catégoriquement la prépension imposée pour quelque 1.300 Delhaiziens âgés de plus de 55 ans. La direction de Delhaize aurait mis cette proposition sur table, bien qu’elle ne veuille ni confirmer, ni démentir cette information.

80% du salaire net

Selon la ‘proposition’ de la direction de Delhaize, une grande partie des 2.500 licenciements annoncés se ferait donc via l’ancien système des prépensions. Tous les travailleurs de plus de 55 ans seront obligés de partir en préretraite et percevront encore 80% de leur dernier salaire net.


« C’est du moins la proposition de la direction. Nous rejetons catégoriquement la prépension imposée, seule une préretraite volontaire est acceptable », indique Jan De Weghe du syndicat socialiste BBTK. Selon les syndicats environ 1.300 personnes seraient concernées par cette mesure.


Outre le caractère obligatoire de cette mesure, les syndicats refusent également la réduction de salaire : « Cela signifierait que bon nombre d’entre eux se rapprocheraient du salaire minimum », poursuit Jan de Weghe.


« Ni confirmation, ni démenti »

Les négociations entre les syndicats et la direction de Delhaize sont laborieuses. C’est pourquoi le porte-parole Roel Dekelver ne souhaite ni confirmer, ni démentir la prise en considération d’une prépension imposée : « Je ne peux ni confirmer, ni démentir cette information. Cela n’a aucun sens de commenter chaque proposition qui aurait éventuellement été mise sur table.  Nous voulons discuter de tout cela avec les syndicats et non  pas avec le presse. »

 

Mais le temps presse, car l’ultimatum lancé ce mois-ci par les syndicats à l’approche des fêtes de Noël, expire fin de cette semaine. Or pour Delhaize des grèves durant cette période cruciale seraient catastrophiques.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top