Delhaize : (ré)ouverture à Termonde et Mortsel

Delhaize : (ré)ouverture à Termonde et Mortsel

Bonnes nouvelles chez Delhaize : le distributeur belge a rouvert la semaine dernière son supermarché entièrement rénové à Saint-Gilles-lez-Termonde. Le groupe confirme également l’arrivée d’un Delhaize Proxy à Mortsel (Anvers). Des événements réjouissants quelque peu ternis par des problèmes de nuisance à Renaix, qui ont fait de Delhaize le sujet de discussion au conseil communal.

Termonde et Mortsel

La semaine dernière le supermarché Delhaize entièrement rénové de Saint-Gilles-lez-Termonde  a rouvert ses portes. « Le magasin donne un sentiment d’espace et est plus attrayant, il a été  aménagé de façon plus pratique et  grâce à quelques  nouveautés le service est plus efficace », explique Dirk Van den Berghe, CEO de Delhaize Belgium, qui assistait à l’inauguration officielle. Pour fêter dignement cette réouverture, Delhaize organise deux weekends festifs et lance la ‘Cuvée Termonde’ (vin blanc et rouge) au rayon vin.


Le distributeur belge a également confirmé l’ouverture d’un nouveau Proxy Delhaize à Mortsel, près d’Anvers.  Celui-ci s’installera dans l’ancien cinéma du Statielei,  immeuble occupé récemment encore par l’enseigne Sleepy. Les travaux de transformation sont en cours. « Dès l’achèvement de ces travaux, nous pourrons entamer l’aménagement du magasin », précise Ronald Corens Business Development Manager chez Delhaize. « Vu la bonne progression des travaux, nous envisageons l’ouverture du magasin début de l’année prochaine. »


Nuisances à Renaix

En revanche à Renaix,  Delhaize a été le sujet de discussion lors du conseil communal concernant des problèmes de nuisances aux alentours du Delhaize de la place Aimé Delhaye. Récemment la place a été entièrement réaménagée et le parc commercial a été remis en état. Depuis à la tombée de la nuit des groupes de jeunes traînent sur la place en état d’ivresse, obligeant la police à intervenir régulièrement pour cause de bagarres.


Durant le débat le bourgmestre  CD&V Luc Dupont a reproché à Delhaize de ne pas s’impliquer suffisamment pour remédier au problème : « Finalement ce sont eux qui permettent aux jeunes de s’acheter de la boisson et de se saouler devant leur magasin ».


Dans l’édition régionale du journal Het Nieuwsblad, Roel Dekelver, porte-parole de Delhaize réagissait avec prudence « En cas d’incidents, nous prévenons toujours la police. Ces incidents en général ne se déroulent pas dans le magasin, mais sur le parking, qui est un lieu public. Donc nous ne pouvons rien faire. Toutefois nous sommes toujours prêts à discuter avec les différentes instances, afin de contribuer à solutionner ces problèmes. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: