Delhaize s’approvisionne chez les agriculteurs locaux

Delhaize s’approvisionne chez les agriculteurs locaux

La chaîne de supermarchés Delhaize a lancé un projet pilote dans trois de ses points de vente courtraisiens,  dans le but de privilégier les agriculteurs locaux comme fournisseurs de légumes. Si le projet s’avère concluant, il sera déployé dans d’autres régions.

Les produits locaux ont la cote

Dans une interview accordée cet été par Dirk Van den Berghe à RetailDetail, le CEO de Delhaize Belgique avait déjà évoqué brièvement une nouvelle initiative – le label ‘local’-  visant à présenter davantage de produits locaux dans les rayons. « Cela ne se fera pas avec les grands acteurs », avait-il déclaré à l’époque : « Au contraire, notre rêve à l’avenir est de collaborer avec des agriculteurs locaux. »


Le distributeur vient donc de lancer la phase pilote de son projet dans le nouveau Delhaize du Shopping Center Noord de Courtrai, ainsi que deux autres magasins dans la région courtraisienne. On y vend depuis peu des choux-fleurs et des poireaux de Heule, ainsi que des choux rouges et blancs de Moorsele, deux villages de la région.


Toutefois la criée reste un maillon important, estime Luc Coghe, agriculteur : « La criée est une sorte de maillon intermédiaire objectif, afin de garantir la qualité requise par les supermarchés.» Selon ses propres dires, Delhaize lui paie actuellement un prix légèrement supérieur à celui qu’il obtient via la vente à la criée.


Renforcer les liens locaux

« A travers ce projet nous souhaitons renforcer les liens avec la communauté locale », commente Roel Dekelver, porte-parole de Delhaize. « Nous commençons par tester l’offre en légumes locaux. Si l’expérience s’avère positive, nous examinerons comment développer ce projet. L’objectif est d’augmenter le nombre de produits et de déployer le projet dans d’autres régions. » La période d’essai s’étendra jusqu’à l’année prochaine.


Selon les analystes, le projet répond à la tendance actuelle visant à mettre en avant l’authenticité et les produits locaux. Aux Pays-Bas depuis deux ans environ la chaîne de supermarchés Marqt va encore plus loin en travaillant exclusivement avec des fournisseurs locaux. Une stratégie qui paie, à tel point que les familles  AB InBev ont fortement investi dans la chaîne.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Bientôt une taxe sur la viande ?

12/12/2017

D’ici 5 à 10 ans il y aura une taxe sur la viande, afin de diminuer la consommation de viande qui a de lourdes conséquences sur le climat et la santé. C’est du moins ce qu’estiment bon nombre de  chercheurs et de parlementaires du monde entier.

AB InBev ouvre une nouvelle brasserie en Chine

12/12/2017

AB InBev a ouvert une nouvelle brasserie en Chine, qui avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes de bière par an est la plus grande brasserie du groupe en Asie. AB InBev espère ainsi tirer profit de l’essor de la classe moyenne en Chine.

Dr. Oetker à la conquête de la boulangerie industrielle belge

11/12/2017

L’allemand Oetker Gruppe, connu notamment pour ses pizzas surgelées Dr. Oetker, a racheté la boulangerie industrielle belge Diversi Foods, grand fournisseur de pain surgelé aux supermarchés belges et néerlandais.

Ahold et Delhaize fusionnent également aux Etats-Unis

08/12/2017

L’unification d’Ahold et Delhaize se poursuit : au mois de janvier, Ahold USA et Delhaize America vont fusionner. L’entreprise fusionnée belgo-néerlandaise poursuit ainsi sa quête de réduction des coûts.

Fin de la lutte pour le pouvoir au sein de la famille Aldi Nord

08/12/2017

Des années de lutte pour le pouvoir chez Aldi Nord, la partie d’Aldi qui gère des magasins en Belgique et aux Pays-Bas, ont pris fin suite à une décision prononcée par le tribunal.  L’influence de la famille fondatrice se voit ainsi limitée.

Les syndicats chez Carrefour craignent le plan de transformation

08/12/2017

L’entreprise de supermarchés Carrefour aura besoin de longs mois et même de quelques années pour mener à bien sa restructuration.  Entre-temps, les syndicats sont très inquiets quant à l’avenir.

Back to top