Delhaize a-t-il perdu de vue l’importance du détail dans le retail ?

Delhaize a-t-il perdu de vue l’importance du  détail dans le retail ?

A l’heure où les écoliers attendent avec appréhension la distribution des bulletins, les distributeurs alimentaires en Belgique sont eux aussi sur la sellette. Chaque année Marketing Map établit un rapport du secteur, sous l’œil avisé de Chris Opdebeeck. Cette année Carrefour – pour la première fois depuis longtemps – fait un pas en avant, alors que Delhaize semble décevoir.

Carrefour : un pas en avant

Carrefour, après avoir été si longtemps le ‘loser’ de la classe, est parvenu à se reprendre principalement grâce à un retour aux sources.  L’ère des  hypermarchés, le maillon faible du distributeur, semble révolu : les clients souhaitent faire leurs cours près de chez eux et ne se donnent plus la peine de prendre la voiture pour se rendre dans l’un de ces mastodontes.


Autre problème : la loi des vases communicants ne fonctionnait plus. La marge supplémentaire générée par le non-food, permettant ainsi de proposer des prix alimentaires serrés, a été continuellement  contrecarrée ces dernières années par les ‘category killers’ tels que Decathlon, Media Markt et Standaard Boekhandel.


En revanche on peut considérer, avec la prudence nécessaire, que  les Carrefour Planets, en dehors de la France, remportent pour l’instant un franc succès. Le distributeur français, à l’écoute de ses clients, a créé une sorte de marché couvert, où l’on peut flâner à son aise dans différents univers, notamment un coin réservé à l’Italie, un rayon sushis, une poissonnerie et  un département fruits & légumes frais.


Cette nouvelle approche est perceptible également à plus petite échelle dans les Carrefour Markets, qui font revenir les clients.  Reste à voir si Carrefour Belgique parviendra à garder son nouvel homme fort, Gerard Lavinay , vu la situation brûlante du marché intérieur français.


Le discount : une valeur sûre

En ces temps de crise où le consommateur se serre la ceinture, le discount vit ses heures de gloire. Les chaînes allemandes se portent bien. Elles tentent elles aussi d’améliorer l’expérience en magasin et leurs supermarchés  de plus en plus prennent des allures de magasins de proximité - qui plus est vu les nombreuses implantations des hard discounters dans notre pays.  L’expansion étant dès lors plus difficile, Aldi opte pour des magasins plus grands et plus confortables, visant à attirer une nouvelle clientèle.

 

Colruyt, le discounter de Hal, profite lui aussi de cette renaissance du discount. Plus il se sent attaqué dans son ADN, plus il se sent bien dans sa peau. Les tentatives de Delhaize de se rapprocher des prix Colruyt, ne  lui font pas peur. Les fluctuations de prix de magasin en magasin ne semblent pas gêner le consommateur. Sa filiale, Spar Retail, est elle aussi dans la course et prête à affronter l’avenir.


Delhaize déçoit

Delhaize qui s’est tant efforcé d’être le premier de classe, ne semble pas jusqu’à présent récompensé de ses efforts. Bien que la chaîne poursuive ses ambitieux projets d’expansion, cela ne se traduit pas dans les résultats pour l’instant. Le chiffre d’affaires à périmètre comparable est en recul : un mauvais présage. Même si le chiffre d’affaires progresse, l’accroissement du nombre de magasins pourrait entraîner des frais supplémentaires.


Les questions s’accumulent. La stratégie de prix était-elle le bon choix? Les anciens clients ne vont-ils pas décrocher ? Quelles sont les attentes des clients Delhaize ? Cette dernière question est cruciale, car le retail est une question de détails. Tout expert en distribution attend avec impatience les commentaires du nouveau – mais invisible jusqu’à présent -  CEO Dirk Van den Berghe.


Alors que Delhaize tentait de se rapprocher de l’image discount, Carrefour à l’inverse se concentrait sur le ‘shopping experience’, rejoignant ainsi l’image  Delhaize. Et peut-être Delhaize a-t-il involontairement promu les discounters en affichant dans tous ses rayons qu’il était « moins cher qu’ Aldi ou Lidl » ?


Le temps est certainement à la réflexion pour Delhaize. Pour récolter, il faut d’abord semer et si Delhaize avec tous ses magasins supplémentaires parvient à enclencher la machine, il se pourrait qu’en 2013 la chaîne marque une belle progression.


Conclusion

Nous sommes à la veille d’une des années les plus passionnantes du secteur de la distribution alimentaire. Delhaize opère avec une nouvelle équipe de management, Carrefour lance de nouveaux concepts et le Groupe Colruyt, avec le retour au bercail de Frans Colruyt, a rechargé ses batteries. Si ces trois groupes – qui représentent 70% du marché – , ainsi que les chaînes allemandes continuent à progresser, il ne restera que des miettes pour les autres acteurs.


Mais n’oublions pas Ahold, qui petit à petit s’accapare des parts de marché. Les six magasins  de la chaîne néerlandaise implantés en Belgique  s’avèrent d’ores et déjà un succès. Et les Hollandais  ne s’arrêteront certainement pas en si bon chemin, au contraire !


Bref, un marché alimentaire à suivre de près, annuellement dans le  rapport de Marketing Map et bien entendu au quotidien sur RetailDetail.

 

Jorg_gem

 

Jorg Snoeck

 




Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top