Delhaize tente la stratégie Colruyt aux USA

Delhaize tente la stratégie Colruyt aux USA

Afin de garantir sa croissance aux Etats-Unis, Delhaize, la chaîne réputée pour son image de haute qualité, opte pour une stratégie radicalement différente. Avec sa formule Bottom Dollar Food, la chaîne au Lion applique une ‘approche Colruyt’, comme a pu le constater sur place le magazine Trends.

L’approche Colruyt

Début mars, lors de la présentation des résultats annuels 2011, Pierre-Olivier Beckers, PDG du groupe Delhaize, semblait très enthousiaste quant au nouveau concept discount Bottom Dollar Food, qui a été testé l’année dernière à Philadelphie et qui de plus en plus  est considéré comme la nouvelle arme du distributeur belge aux Etats-Unis. Au mois de décembre Delhaize avait déjà  évoqué  son intention d’ ouvrir une centaine de magasins de ce type.


« Bottom Dollar Food est un soft discounter, avec des marques propres bon marché et des produits de marque à prix réduits. La chaîne exploite uniquement des supermarchés  – donc pas d’hypermarchés  – et avec ses produits d’épicerie traditionnels, elle vise avant tout une clientèle soucieuse des prix  . C’est pourquoi les magasins sont souvent implantés dans des quartiers moins favorisés », constate Trends. « Le magasin tout en étant spacieux, n’est pas énorme.  Contrairement à d’autres discounters où l’intérieur donne souvent une impression d’ exiguïté, ici les couloirs sont larges et la lumière abondante ».


Lorsque le journaliste visite le magasin avec un collègue du journal The Philadelphia Inquirer, ce dernier est quelque peu étonné des prix. « Les prix sont plus serrés que je ne le pensais, même pour les produits frais. L’assortiment n’est pas très large, mais suffisant pour des courses ordinaires. « Dans le magasin des panneaux font référence à la garantie du plus bas prix. « Nous ne sommes pas les moins chers, mais si dans le quartier il y a des promotions, nous essayons de nous aligner », précise le manager Tim Black.


Encore un long chemin à parcourir

Mais le projet Bottom Dollar Food sera-t-il un succès ? « La formule Bottom Dollar Food permet à Delhaize de se profiler dans un segment meilleur marché. Ce nouveau concept peut contourner le poids lourd qu’est Walmart, mais il est encore trop tôt pour dire si cela marchera », commente le professeur Richard George, spécialiste en Food Marketing à l’Université Saint-Joseph de Philadelphie.


Trends pour sa part estime que Bottom Dollar Food a encore un long chemin à parcourir et que le lancement de cette nouvelle formule pèse sur le bénéfice opérationnel de Delhaize aux USA.  « Ce type de supermarchés constitue le nouvel espoir de Delhaize aux Etats-Unis, mais il faudra encore serrer les dents pendant au moins un an », conclut Trends.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Alibaba investit 2,5 milliards dans une filiale d'Auchan

20/11/2017

Alibaba vient de prendre une participation de 36 % dans Sun Art Retail Group. Avec 450 supermarchés, ce dernier est la deuxième chaîne de supermarchés en Chine ; le détaillant français Auchan en est par ailleurs le principal actionnaire.

Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

Back to top