Delhaize tente la stratégie Colruyt aux USA | RetailDetail

Delhaize tente la stratégie Colruyt aux USA

Delhaize tente la stratégie Colruyt aux USA

Afin de garantir sa croissance aux Etats-Unis, Delhaize, la chaîne réputée pour son image de haute qualité, opte pour une stratégie radicalement différente. Avec sa formule Bottom Dollar Food, la chaîne au Lion applique une ‘approche Colruyt’, comme a pu le constater sur place le magazine Trends.

L’approche Colruyt

Début mars, lors de la présentation des résultats annuels 2011, Pierre-Olivier Beckers, PDG du groupe Delhaize, semblait très enthousiaste quant au nouveau concept discount Bottom Dollar Food, qui a été testé l’année dernière à Philadelphie et qui de plus en plus  est considéré comme la nouvelle arme du distributeur belge aux Etats-Unis. Au mois de décembre Delhaize avait déjà  évoqué  son intention d’ ouvrir une centaine de magasins de ce type.


« Bottom Dollar Food est un soft discounter, avec des marques propres bon marché et des produits de marque à prix réduits. La chaîne exploite uniquement des supermarchés  – donc pas d’hypermarchés  – et avec ses produits d’épicerie traditionnels, elle vise avant tout une clientèle soucieuse des prix  . C’est pourquoi les magasins sont souvent implantés dans des quartiers moins favorisés », constate Trends. « Le magasin tout en étant spacieux, n’est pas énorme.  Contrairement à d’autres discounters où l’intérieur donne souvent une impression d’ exiguïté, ici les couloirs sont larges et la lumière abondante ».


Lorsque le journaliste visite le magasin avec un collègue du journal The Philadelphia Inquirer, ce dernier est quelque peu étonné des prix. « Les prix sont plus serrés que je ne le pensais, même pour les produits frais. L’assortiment n’est pas très large, mais suffisant pour des courses ordinaires. « Dans le magasin des panneaux font référence à la garantie du plus bas prix. « Nous ne sommes pas les moins chers, mais si dans le quartier il y a des promotions, nous essayons de nous aligner », précise le manager Tim Black.


Encore un long chemin à parcourir

Mais le projet Bottom Dollar Food sera-t-il un succès ? « La formule Bottom Dollar Food permet à Delhaize de se profiler dans un segment meilleur marché. Ce nouveau concept peut contourner le poids lourd qu’est Walmart, mais il est encore trop tôt pour dire si cela marchera », commente le professeur Richard George, spécialiste en Food Marketing à l’Université Saint-Joseph de Philadelphie.


Trends pour sa part estime que Bottom Dollar Food a encore un long chemin à parcourir et que le lancement de cette nouvelle formule pèse sur le bénéfice opérationnel de Delhaize aux USA.  « Ce type de supermarchés constitue le nouvel espoir de Delhaize aux Etats-Unis, mais il faudra encore serrer les dents pendant au moins un an », conclut Trends.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour lance le personal shopper et la livraison en 90 minutes

19/07/2018

La chaîne de supermarchés Carrefour innove. Un personal shopper choisit vos produits, un triporteur les livre à domicile dans les 90 minutes. « Les retailers doivent se différencier au niveau du service, ce n’est que le début », explique Jorg Snoek, fondateur de RetailDetail.

Le ministre Peeters approuve finalement le plan de prépension chez Carrefour

18/07/2018

Comme prévu, le ministre de l’économie Kris Peeters a approuvé le plan de restructuration de Carrefour, y compris le plan de prépension. Le ministre a déclaré qu’il préférait la sécurité des travailleurs à la lutte contre « un mauvais signal ».

La viande in vitro dans les magasins dès 2021 ?

18/07/2018

La commercialisation de la viande in vitro accomplit de grandes avancées. Le pionnier Mosa Meat a levé 7,5 millions d’euros pour construire une usine qui mettra sur le marché un produit abordable d’ici trois ans.

Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.

Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.