Delhaize termine l’année 2012 dans le rouge

Delhaize termine l’année 2012 dans le rouge

En 2012 Delhaize a vu son bénéfice net chuter de pas moins de 77%. Au quatrième trimestre celui-ci a même plongé dans le rouge. C’est pourquoi le distributeur a décidé pour la première fois depuis dix ans de diminuer le dividende. En cause : principalement la forte pression sur les marges aux USA et face aux discounters, ainsi qu’un certain nombre de charges exceptionnelles.

2012 se termine par un trimestre catastrophique

Durant l’année écoulée Delhaize a réalisé un chiffre d’affaires de 22,7 milliards d’euros, soit une hausse de 7,7% par rapport à l’exercice 2011. Néanmoins le bénéfice net a chuté de 77,8% à 105 millions d’euros à taux de change identiques.


Le dernier trimestre a été particulièrement difficile pour le groupe, tant sur son marché intérieur belge qu’aux Etats-Unis – qui représentent actuellement 64% des revenus du distributeur. Au quatrième trimestre le groupe a subi une perte de 168 millions d’euros. La marge brute elle aussi est en très net recul et chute à 24,3%.


Pression constante des discounters

Sur le marché belge au quatrième trimestre le bénéfice d’entreprise a baissé de 15,1%  à 53 millions d’euros, alors qu’aux USA  Delhaize a dû encaisser une baisse de 35,7% (à 156 millions de dollars). Le groupe Delhaize  attribue ce recul à la forte pression sur les prix principalement aux USA et aux investissements continus en prix.


En 2013 le groupe s’efforcera de poursuivre la  « revitalisation » de Delhaize Belgique, car le distributeur s’attend à ce que les discounters continuent à gagner en parts de marché et prévoit une année difficile. Dans le reste de l’ Europe, Delhaize souhaite notamment améliorer sa part de marché en Grèce. Aux Etats-Unis l’objectif est d’accélérer la croissance de Food Lion.


Delhaize propose un dividende de 1,40 euro par action, une baisse considérable par rapport à 2011 où le dividende était de  1,76 euro.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top