Delhaize veut économiser sur les coûts en Belgique | RetailDetail

Delhaize veut économiser sur les coûts en Belgique

Delhaize veut économiser sur les coûts en Belgique

Malgré les résultats satisfaisants publiés la semaine dernière par Delhaize, la direction belge souhaite réduire ses coûts. La croissance du groupe est attribuable avant tout aux USA, alors qu’en Belgique Delhaize souffre d’une concurrence accrue.

Une vingtaine de magasins déficitaires

La semaine dernière les syndicats belges ont été informés de la situation déficitaire d’une vingtaine de magasins Delhaize en gestion propre et de l’intention de la direction d’y remédier au plus vite. « On essaye de nous renvoyer la balle et de nous mettre sous pression pour que l’on fasse des concessions », explique Veerle Verleyen de la CNE à l’agence de presse Belga. « Mais pas question de faire des concessions, car la direction ne propose pas de garanties pour l’avenir de ces magasins. »


Les syndicats exigent un plan d’action : « On ne parle quand même pas d’une entreprise en difficulté et on ne se trouve pas dans un scénario à la  Carrefour », estime Veerle Verleyen, faisant référence à la grande restructuration qu’a traversée le groupe français il y a 4 ans déjà, avec pour conséquence la fermeture de 14 hypermarchés et 7 supermarchés en Belgique et la suppression de plus de 1.600 emplois.


La syndicaliste ne craint pas que les points de vente déficitaires soient fermés  – « ce qui laisserait la porte ouverte à la concurrence » – , mais plutôt franchisés.  Ainsi le personnel serait repris dans une autre commission paritaire avec des salaires plus bas.


Focus permanent sur les coûts

Delhaize Belgique pour sa part dit vouloir organiser au mieux le travail, tout en étant attentif aux coûts : « C'est un objectif permanent afin de nous adapter à un environnement qui évolue constamment », précise le porte-parole Roel Dekelver.


Il est vrai que les résultats trimestriels satisfaisants communiqués la semaine dernière par le Groupe Delhaize, étaient attribuables avant tout aux fortes performances des Etats-Unis.  En Belgique par contre le groupe a subi une régression de son chiffre d’affaires suite à la guerre des promotions (-0,8% à 1,2 milliard d’euros), une baisse de sa marge opérationnelle (de 4,8% à 3,1% en un an), ainsi qu’un recul du nombre de clients.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Votre portion d’absurdités spéculatives

23/02/2018

Here we go again : le retail alimentaire n’est autre qu’une guerre de tranchées. Mais qui sortira le consommateur de sa dépression hivernale ? Voilà la tâche ingrate qui incombe à RetailDetail Food dans son résumé hebdomadaire de l’actualité FMCG !

Découvrez les saveurs de demain à Tavola 2018: les 11-12-13 mars 2018 à Kortrijk Xpo

23/02/2018

(publireportage) Des produits gourmets et de qualité font de Tavola un événement incontournable: 450 leaders du marché et producteurs artisanaux, et beaucoup de nouveautés. Découvrez les gagnants du concours Tavola d’Or.

Spar va tester le paiement sans contact et sans caisse ce printemps

22/02/2018

Retail Partners Colruyt Group (RPCG) – la branche d’indépendants de Colruyt Group – prépare une app pour Spar permettant aux clients de scanner eux-mêmes leurs courses et de payer via leur smartphone.

Duvel Moortgat reprend une brasserie italienne

22/02/2018

Duvel Moortgat a augmenté sa participation minoritaire dans la brasserie italienne Birrificio del Ducato à 70%. La brasserie belge, connue également pour sa bière Vedett, est entré au capital de la brasserie de Soragna (près de Parme) en 2016.

Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Certains distributeurs des Pays-Bas, d'Allemagne et d'Autriche s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs. Ils estiment que cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

Back to top