Des contrôles supplémentaires sur le poids des aliments sont prévus

Wouter Beke, le ministre des Consommateurs, fait effectuer des contrôles supplémentaires pour s'assurer que les indications de poids sur les emballages alimentaires sont correctes. Une campagne pour les commerçants et les supermarchés est également prévue.

 

Une irrégularité dans un cas sur sept

Après un scandale sur les réseaux sociaux au sujet d'une mauvaise indication de poids sur une barquette de viande hachée – le supermarché avait ajouté le poids de l'emballage au poids de la viande - le ministre Beke a pris des mesures contre les indications de poids erronées sur les produits alimentaires.

 

Selon la législation belge, le poids net doit être indiqué sur l'emballage lorsque le produit a été emballé sans la présence du consommateur. Cependant, sur les 956 contrôles effectués par le SPF Économie l'an dernier, 143 cas (un sur sept) ont révélé des irrégularités. En général (dans environ 95% des cas), les consommateurs recevaient moins que ce qui était indiqué sur l'emballage, explique le porte-parole de Beke à VRTNWS.

 

Une campagne pour les commerçants

Le ministre veut donc prendre des mesures plus strictes à l’encontre de ces infractions, en premier lieu envers les supermarchés et les commerçants qui emballent eux-mêmes les denrées alimentaires. Il y aura d’abord une campagne visant à clarifier la législation aux retailers et elle sera suivie de contrôles supplémentaires. Quiconque ne se conforme pas risque un avertissement ou un procès-verbal.
 

« En 2017, on a recensé des irrégularités dans un cas sur cinq et dans un cas sur sept en 2018. Nous sommes donc sur la bonne voie, mais il est important que le consommateur rappelle aux supermarchés qu'ils doivent effectivement indiquer le poids net d'un produit. Nous aimerions en souligner l'importance à l’aide d’une campagne d'information destinée aux commerçants. Dès l’automne, nous augmenterons le nombre de contrôles », précise Beke.
 

Tags: