Des défis sains : les infos food de cette semaine

Des défis sains : les infos food de cette semaine
Shutterstock

Santé, durabilité et différences de prix internationales, voilà quelques thèmes parmi d’autres, qui ont fait l’actualité cette semaine. RetailDetail Food passe en revue les nouvelles – bonnes et moins bonnes – du secteur food.

Sain et délicieux

Vous l’aurez sans doute appris : nous devons, tous ensemble, nous efforcer d'adopter des habitudes alimentaires plus saines. Un plan d’approche développé par la Fevia, Comeos et les différents secteurs vise à réduire de 5% l’apport  calorique d’ici 2017, notamment en adaptant la composition des produits. Pas de problème pour le consommateur, qui estime qu’il est primordial  de manger sain, indique une étude.


De même chez Mars, qui préoccupé par notre consommation de sucre, envisage de mettre fin à sa collaboration avec des chaînes de fast-food. Quant à savoir si Coca-Cola Life est sain, nous ne nous prononçons pas à ce sujet, toujours est-il qu’en Suède la marque devra renoncer à son allégation d’édulcorant d’origine naturelle. Un précédent ?


Danone pour sa part est des plus optimistes et s’attend à augmenter ses bénéfices, notamment grâce à ses yaourts sains. Le fabricant de légumes Noliko, lui aussi, nourrit de hautes ambitions et projette d’augmenter fortement sa capacité de production. Encore une bonne nouvelle pour le plan de santé, car les légumes nous font du bien.


Et de plus les légumes sont meilleur marché que la viande, dont le prix en Belgique est nettement supérieur à la moyenne européenne. Ces prix alimentaires plus élevés poussent les Belges à traverser la frontière pour faire leurs courses. Les chiffres publiés par Eurostat ont incité certains médias à faire des comparaisons de prix avec les Pays-Bas.


Défis

Lorsque le soleil brille, il brille pour tous, mais surtout pour Lidl, qui cette année équipera 20 nouveaux magasins de panneaux solaires. Economiser sur les coûts énergétiques, c’est bon pour le climat, mais aussi pour le portemonnaie du client, car cela permet au discounter de maintenir des prix bas.


Belles perspectives aussi pour Dirk van den Berghe, ancien CEO de Delhaize Belgique. Après un passage fructueux chez Walmart Canada, notre compatriote s’apprête à conquérir l’énorme marché chinois. Un beau défi, pour lequel nous lui souhaitons bonne chance.

 

Quant à Makro, les nouvelles sont moins réjouissantes : une deuxième réorganisation assez radicale, et ce en deux ans de temps, doit permettre au retailer de se remettre sur les rails. Un défi de taille. Aussi RetailDetail s’est-il demandé si un concept suranné comme Makro pouvait encore être sauvé ? Une question trop sévère, selon certains. Dont acte. Et vous, qu’en pensez-vous ? A la semaine prochaine !