Des distributeurs allemands sanctionnés pour entente sur les prix

Des distributeurs allemands sanctionnés pour entente sur les prix

L’Autorité allemande de la concurrence a sanctionné plusieurs chaînes de supermarchés pour entente sur les prix. Ainsi Edeka, Metro et Netto ont gonflé artificiellement  les prix de différentes bières. AB InBev est également cité dans ce dossier.

Coordonné par AB InBev

L’enquête allemande, en cours depuis janvier 2010, est pratiquement finalisée. Le montant total des amendes infligées depuis l’ouverture de l’enquête a atteint 242 millions d’euros.


Edeka, Metro et Netto ont écopé d’amendes pour s’être entendus sur les prix de quelques bières d’AB InBev entre 2006 et 2009. AB InBev pour sa part n’a pas été sanctionné en raison de sa collaboration à l’enquête. Durant plusieurs années le brasseur et les chaînes de supermarchés allemandes auraient coordonné des hausses de prix artificielles et simultanées.


Rewe aussi faisait partie du cartel, mais a pu échapper aux amendes en raison de sa coopération à l’enquête, tout comme AB InBev.


Metro pour sa part a laissé entendre que les ententes sur les prix ont eu lieu dans une branche de l’entreprise, qui a été fermée depuis.


Lidl et Rossmann se sont également vu infliger des amendes :  Lidl pour s’être entendu sur les prix de confiseries de Haribo et Rossmann pour avoir gonflé artificiellement les prix de produits de café de Melitta.