Des supermarchés révèlent les coûts réels des fruits et légumes

Des supermarchés révèlent les coûts réels des fruits et légumes

Dorénavant, différentes chaînes de supermarchés en Europe afficheront les véritables coûts des fruits et légumes. L'objectif est d’attirer l’attention du client sur l’impact de ces produits sur l’environnement.

Les produits classiques sont trop bon marché

Nature & More, une filiale du distributeur bio Eosta, est à la base de cette initiative des chaînes de supermarchés.  Elle estime que les produits sont trop souvent vendus à des prix trop bas ; même si les supermarchés arrivent quand même à dégager des bénéfices, la perte est énorme au niveau de l’impact environnemental.  Elle espère convaincre les clients que les fruits et légumes biologiques ne sont pas trop chers, mais que ce sont plutôt les autres qui sont trop bon marché.


Nature & More se base sur la méthode développée en 2014 par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture pour définir les montants repris sur les petites cartes qui sont distribuées.  Cette méthode permet de calculer les coûts cachés en matière de pollution de l’eau et de gaz à effet de serre.


Selon Nature & More, ces coûts sont actuellement supportés par les contribuables ou transmis à une date ultérieure.  En Belgique, vous trouverez ces petites cartes chez Bioplanet.