Deuxième incendie en une semaine chez Lotus Bakeries

Deuxième incendie en une semaine chez Lotus Bakeries

Hier un grave incendie a ravagé l’usine de gaufres de Lotus Bakeries à Wolvertem (Brabant flamand). Il y a une semaine un (petit) incendie s’était également produit sur le site de Courcelles, mais cette fois les conséquences sont bien plus lourdes.

L’exportation vers la France et l’Angleterre touchée

« Voir une usine entière partir en fumée, c’est très dur. J’espère ne plus jamais vivre cela », a déclaré le CEO Jan Boone. L’usine de Wolvertem, complètement  détruite par l’incendie, produisait les célèbres gaufres à la vanille et au sucre Suzy. De plus Lotus venait d’y investir dans une nouvelle ligne de biscuits. « Nous devrons reporter le lancement de ce nouveau produit, mais le principal pour moi est que nos employés soient indemnes. » Les dégâts s’élèvent à plusieurs dizaines de millions. « On ignore encore quand l’usine pourra reprendre ses activités », a indiqué Boone.


Lotus dispose de 11 sites de production, dont cinq en Belgique. Seuls deux de ces cinq usines sont équipées pour fabriquer des gaufres. Une partie de la production sera prise en charge par l’usine de Courcelles (près de Charleroi), où un incendie s’est également produit il y a à peine une semaine. « Mais là il s’agissait d’un petit incendie sans gravité. Il n’y a certainement aucun lien entre les deux », selon Boone.

 

Sur 5.600 m² l’usine de Wolvertem produisait 5 millions de gaufres par jour, en grande partie destinées au marché britannique et français. L’exportation vers ces deux pays s’en trouve donc lourdement touchée. Le marché belge par contre ne devrait pas en souffrir.

 

Valeur boursière de près de 32 millions d’euros partie en fumée

Les effets de l’incendie se sont également ressentis à la bourse. A un moment donné l’action Lotus a chuté de 4,6%, soit 32 millions d’euros partis en fumée virtuellement. Finalement le cours de l’action s’est plus au moins rétabli pour terminer la journée avec une perte de 1,6%.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top