Deuxième trimestre décevant pour Ahold

Deuxième trimestre décevant pour Ahold

Au 2ème trimestre Ahold a vu régresser tant son chiffre d’affaires que son bénéfice. Le distributeur néerlandais n’a pas su tirer profit de la Coupe du monde de football et a dû faire face à des frais de rénovation et de réorganisation élevés.

Forte baisse du bénéfice

Au cours du deuxième trimestre le groupe Ahold, dont font partie notamment Albert Heijn et Bol.com, a réalisé un chiffre d’affaires total de 7,4 milliards d’euros, soit une baisse de 4,1% par rapport au deuxième trimestre de l’an dernier. Toutefois la force de l’euro a impacté ces résultats, car hors effets de change la baisse du chiffre d’affaires se limite à 1,1%. Pour expliquer ces moindres performances le groupe évoque également la semaine suivant le jour de Pâques habituellement plus faible et qui cette année tombait au deuxième trimestre.


Le bénéfice d’exploitation sous-jacent s’élève à 288 millions d’euros, en recul de 15,5%. La marge bénéficiaire, quant à elle, diminue de 4,4% à 3,9%, en raison de « la pression sur les volumes » et des « investissements en prix ». Après impôts le bénéfice s’établit à 147 millions d’euros, soit une baisse substantielle de 28,6%.

 

Statu quo aux Pays-Bas, croissance à deux chiffres en Belgique

Aux Pays-Bas (y compris la Belgique) le groupe a enregistré un chiffre d’affaires trimestriel de 2,7 milliards d’euros, soit une légère progression de 0,1% par rapport à l’an dernier. Toutefois à périmètre comparable, on observe une baisse de 1,7% : selon Ahold, les clients le trimestre dernier ont continué à dépenser moins par visite et ce malgré la Coupe du monde de football, qui généralement stimule les ventes. La part de marché d’Albert Heijn aux Pays-Bas est restée stable et sa marge bénéficiaire sous-jacente est de 5%, soit un demi-point de pourcentage de moins par rapport à l’an dernier.


Comme à l’accoutumée Ahold ne communique pas de chiffres séparés pour la Belgique : le management a juste souligné « le succès de l’expansion en Belgique : 23 magasins actuellement et une croissance à deux chiffres du chiffre d’affaires comparable. »


La branche du commerce électronique a connu une forte progression : son chiffre d’affaires global a augmenté de 18,6% (à périmètre comparable) à 273 millions d’euros. AH.nl  poursuit sa forte croissance, grâce à l’ouverture de nombreux points de retrait. Quant à Bol.com, les ‘plaza sales’ (ventes pour des tiers) ont progressé de 121%. En Belgique aussi Bol.com est en plein boom avec +110%.


Part de marché en baisse aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, l’un de ses principaux marchés, Ahold a généré un chiffre d’affaires de 4,4 milliards d’euros, soit une baisse de 6,2% par rapport à l’an dernier (-1,7% à taux de change identiques). Ahold y perd des parts de marché suite à la concurrence accrue : d’autres chaînes y ouvrent de nouveaux magasins à une cadence élevée, malgré un marché en stagnation. Aux USA Ahold se consacre pleinement à la transformation de ces magasins, avec l’accent sur les produits frais. Autant d’investissements qui pèsent sur la marge bénéficiaire.


En revanche le webshop américain Peapod a réalisé d’excellentes performances avec une croissance  à deux chiffres. A noter également que Peapod a ouvert un nouveau centre de distribution semi-automatisé dans le New Jersey.


En Tchéquie la chaîne sœur Albert a réalisé un chiffre d’affaires trimestriel de 306 millions d’euros, 3,3%  en moins à taux de change identiques. Sur base comparable le recul est de -2,9%. Le premier août Ahold y a bouclé la reprise des points de vente Spar, ce qui fait d’Albert le leader du marché avec environ 330 magasins qui accueillent quotidiennement quelque 640.000 clients.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Les frères Mestdagh se retirent de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh

05/12/2017

Les frères Eric et John Mestdagh ont décidé de se retirer de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh à partir de l’été prochain. Ils resteront néanmoins impliqués dans les stratégies à long terme de l’entreprise.

Ahold fait la leçon à Delhaize : il faut innover plus rapidement

05/12/2017

Delhaize doit innover plus rapidement et c’est au directeur d’Albert Heijn, Wouter Kolk, d’apprendre aux Belges comment s’y prendre, affirme Dick Boer, CEO d’Ahold Delhaize dans une interview surprenante, où il évoque également Amazon et bol.com.

La bière d’AB InBev 3% plus chère à partir de l’an prochain

05/12/2017

A partir du 1er janvier les bières d’AB InBev coûteront en moyenne 3,04% plus cher. Pour le secteur de l’horeca la hausse de prix s’élèvera à 3,12% et pour les magasins à 2,83%. Cette mesure concerne l’ensemble de l’assortiment.

Les accises élevées pèsent sur l’industrie alimentaire belge

05/12/2017

L’an dernier l’industrie alimentaire belge a progressé d’environ 3%. Toutefois cette croissance est entièrement attribuable à l’exportation, car sur le marché intérieur on observe un recul de 1,7%, et ce pour la première fois en dix ans.

Back to top