Domino’s Pizza souhaite se retirer de 4 pays européens

Domino's Pizza
Domino's Pizza (shutterstock.com)

Le franchisé britannique de la chaîne de pizzérias Domino’s envisage la cession de ses activités en Islande, en Norvège, en Suède et en Suisse. Un candidat se serait déjà manifesté pour la reprise de la centaine de magasins implantés dans ces quatre pays.


Déficitaire

Les établissements de Domino’s dans ces quatre pays sont déficitaires depuis 2017. Selon le Groupe Domino's Pizza, en charge de ces pays, il s’agit de marchés difficiles et très différents entre eux. En outre les magasins y sont exploités en gestion propre, d’où des coûts opérationnels plus élevés. Le groupe envisage donc de s’en séparer pour se concentrer sur ses activités au Royaume-Uni et en Irlande, qui elles sont rentables. C’est ce qu’a annoncé le management en marge de la publication des chiffres du troisième trimestre.


« Ces six dernières semaines nous avons effectué une évaluation avec des consultants externes, afin d’estimer les perspectives d’avenir de chacun de nos quatre marchés internationaux. Nous en avons conclu que nous n’étions pas les meilleurs propriétaires pour ces entreprises, bien qu’elles représentent des marchés attrayants. Le Conseil d’administration a donc décidé de quitter ces marchés de manière ordonnée », a déclaré le groupe.


Précisons que les activités de Domino’s en Belgique et aux Pays-Bas ne sont pas concernées. Celles-ci sont exploitées par un autre franchisé :  Domino's Pizza Enterprises (également actif en Australie, en Allemagne, en France, au Japon, à Monaco et en Nouvelle-Zélande). Certains observateurs estiment que cette entreprise pourrait être un candidat potentiel pour la reprise de la centaine d’établissements actuellement en vente.