Douwe Egberts et Mondelez mélangent leurs activités café

Douwe Egberts et Mondelez mélangent leurs activités café

Le néerlandais Douwe Egberts et l’américain Mondelez unissent leurs branches café et créent une nouvelle entreprise qui générera un chiffre d’affaires annuel de plus de 5 milliards d’euros. Grâce à cette fusion, ils entendent concurrencer Nestlé.

Douwe Egberts aux commandes de l’entreprise fusionnée

La nouvelle société, baptisée Jacobs Douwe Egberts, sera basée aux Pays-Bas. L’actuel CEO de Douwe Egberts, le Français Pierre Laubies, assurera la  direction quotidienne de l’entreprise fusionnée. Le Néerlandais Bart Becht a été désigné comme président. Pour l’instant les activités françaises  de Mondelez ne sont pas concernées par cette transaction.


La société d’investissement allemande Joh. A Benckiser – qui l’an dernier a retiré Master Blenders de la bourse pour 7,5 milliards d’euros – acquiert 51% de la nouvelle société, le solde restant de 49%  sera aux mains de Mondelez. De plus ce dernier recevra  5 milliards de dollars cash (3,6 milliards d’euros) de Joh. A Benckiser.


Douwe Egberts chapeaute diverses marques de café, dont Douwe Egberts, Maison du Café, Senseo, Pilao, ainsi que la marque de thé Pickwick. En 2013 l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 2,5 milliards d’euros. Douwe Egberts est leader sur le marché du café aux Pays-Bas, en Belgique, au Danemark, en Hongrie et au Brésil et numéro un du thé aux Pays-Bas, au Danemark, en Hongrie et en Tchéquie.


Les activités café de Mondelez, avec des marques telles que Jacobs, Velours Noir, Tassimo Carte Noir – génèrent un chiffre d’affaires légèrement supérieur à celui de Douwe Egberts : en 2013 la branche café de Mondelez a enregistré un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’euros, ce qui représente 17% du chiffre de vente total du groupe issu de la scission de Kraft Foods. Après cette scission Mondelez s’est davantage concentré sur son département snacks (notamment Cadbury et Oreo).


Poursuivre la croissance

Le nouveau tandem sera leader du marché dans plus de deux douzaines de marchés et sera solidement implanté sur les marchés émergents. L’alliance entre les deux groupes créera des opportunités de synergies considérables.  Ceci ne devrait pas inquiéter le personnel, car le management prévoit de belles possibilités de croissance.


Grâce cette fusion, le duo espère contrecarrer Nestlé, qui avec Nescafé et Nespresso, continue de dominer le marché. Au niveau mondial Nestlé détient une part de marché de 22,5%, contre respectivement 11% et 5,5% pour Mondelez et Douwe Egberts. La fusion devrait être finalisée d’ici 2015.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Ahold en Delhaize fusionnent également aux Etats-Unis

08/12/2017

L’unification d’Ahold et de Delhaize se poursuit : au mois de janvier, Ahold USA et Delhaize America font fusionner.  L’entreprise de fusion belgo-néerlandaise poursuit ainsi sa quête de réduction des coûts.

Fin de la lutte pour le pouvoir au sein de la famille Aldi Nord

08/12/2017

Des années de lutte pour le pouvoir chez Aldi Nord, la partie d’Aldi qui gère des magasins en Belgique et aux Pays-Bas, ont pris fin suite à une décision prononcée par le tribunal.  L’influence de la famille fondatrice se voit ainsi limitée.

Les syndicats chez Carrefour craignent le plan de transformation

08/12/2017

L’entreprise de supermarchés Carrefour aura besoin de longs mois et même de quelques années pour mener à bien sa restructuration.  Entre-temps, les syndicats sont très inquiets quant à l’avenir.

Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Cinq tendances de supermarchés en 2018

08/12/2017

IGD, l’organisation internationale spécialisée dans l'étude des supermarchés, identifie cinq tendances qui détermineront le marché du foodretail au cours des douze prochains mois.

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Back to top