Durcissement des règles sur la publicité destinée aux enfants

Durcissement des règles sur la publicité destinée aux enfants
Photo : Shutterstock.com

Le secteur alimentaire élargit le « Belgian Pledge » de sa propre initiative. Depuis 2012, il contient plusieurs engagements relatifs à la publicité destinée aux enfants de moins de 12 ans.

 

Belgian Pledge 3.0

Le Belgian Pledge est une initiative de FeviaComeos et UBA. Les enfants de moins de 12 ans n’étant pas encore en mesure de porter un regard suffisamment critique sur la publicité et le marketing, ils veulent établir des règles claires à cet égard. 52 entreprises alimentaires, détaillants, chaînes de restaurants et traiteurs se sont depuis engagés à en adopter les lignes directrices.

 

Les premiers engagements concernaient la publicité à la télévision, dans les écoles et sur les sites web des entreprises. Mais le monde (technologique) étant en constante évolution, les règles ont été étendues à 9 canaux supplémentaires en 2017 : les profils d'entreprise sur les réseaux sociaux tels que Facebook et Youtube, les jeux interactifs, le marketing mobile et les SMS, entre autres.

 

Trois innovations

Aujourd'hui, les promoteurs lancent le Belgian Pledge 3.0, avec des innovations dans trois domaines. Tout d’abord, des critères nutritionnels plus stricts. Seuls les produits répondant à ces critères peuvent faire l'objet de publicités destinées aux enfants de moins de 12 ans. Les producteurs sont ainsi encouragés à innover et à commercialiser des produits contenant moins de matières grasses, de sucre ou de sel.

 

Une deuxième mesure consiste en l’introduction d’un nouveau système de plaintes, faisant l’objet d’une phase de test. Celui s'ajouterait au suivi annuel déjà en place. Les plaintes seront évaluées par des experts indépendants du Jury d' Éthique Publicitaire (JEP). Les décisions prises seront publiées sur le site web du Belgian Pledge et du JEP.

 

Enfin, le Belge Pledge 3.0 entend également restreindre la publicité par l’intermédiaire des influenceurs en ligne. Comme ces derniers font de plus en plus partie du paysage du marketing en ligne, les influenceurs seront également uniquement autorisés à promouvoir les produits répondant aux critères les plus stricts.