Duvel Moortgat victime du coronavirus après une année record

Duvel Moortgat victime du coronavirus après une année record
Photo : monticello / Shutterstock.com

Le groupe brassicole Duvel Moortgat a connu une nouvelle année record en 2019, avec un chiffre d’affaires atteignant pour la première fois 500 millions d’euros. Toutefois, la crise du coronavirus entraînera une baisse de 10 à 20 % pour cette année.

 

Les États-Unis en tête

Le chiffre d’affaires réalisé par Duvel Moortgat en 2019 est des plus réjouissant : pour la première fois, il a atteint le demi-milliard d’euros (à savoir 501 millions) et un volume record de 2,2 millions d’hectolitres de bière a été brassé. Un an plus tôt, le chiffre d’affaires et le volume avaient diminué d’un dixième environ. L’EBITDA s’est élevé à 146 millions d’euros, soit un résultat net de 66 millions d’euros.

 

Les États-Unis constituent aujourd’hui le marché le plus important pour l’entreprise familiale : 0,9 million d’hectolitres de bière leur sont destinés, contre un demi-million pour son marché domestique, la Belgique Les États-Unis sont également à l’origine d’une grande partie de la croissance, a déclaré le PDG Michel Moortgat au journal De Tijd et ce, grâce notamment à la brasserie californienne Firestone Walker. En Chine, le chiffre d’affaires de Duvel Moortgat a affiché une augmentation de 45 %, principalement grâce à Vedett. En France, c’est la Chouffe qui a contribué à une hausse de 10 %.

 

« Tout dépend de l’horeca »

La crise du coronavirus est pourtant venue jouer les trouble-fête : les volumes des ventes au niveau mondial ont chuté d’un tiers en avril, selon Moortgat. Après tout, plus de 40 % du chiffre d’affaires du groupe provient du secteur horeca et la consommation à domicile a également chuté, surtout au début du confinement. Le PDG s’attend à une baisse du chiffre d’affaires comprise entre 10 et 20 % en 2020. Selon les pronostics, l’EBITDA devrait encore diminuer, bien que le brasseur n’ose pas émettre de prévisions trop concrètes. « Tout dépend de la reprise de l’horeca », semble-t-il.

 

Moortgat souligne toutefois que le producteur de bière reste « une entreprise solide et en bonne santé », qui a déjà puisé dans des lignes de crédit supplémentaires pour éviter les problèmes de trésorerie et qui offre également des facilités de paiement à ses clients du secteur horeca. En outre, le groupe brassicole tente de se diversifier dans les boissons non alcoolisées, comme avec la marque de kombucha, Jarr, que Duvel Moortgat a acquise en 2018.