ECC, concurrent de Nespresso, bientôt chez Delhaize?

ECC, concurrent de Nespresso, bientôt chez Delhaize?

Ethical Coffee Company, le  concurrent de Nespresso, fondé par le Suisse Jean-Paul Gaillard, débarque  en Belgique dès cet automne. Delhaize est évoqué comme distributeur potentiel des capsules ECC. A noter que Gaillard est l’ancien CEO de Nespresso.

Exclusivement chez Delhaize ?

L’arrivée prochaine d’Ethical Coffee Company dans notre pays a été confirmée par son CEO, Jean-Paul Gaillard, ce weekend dans le journal  De Tijd. Dans son interview avec Gaillard, le quotidien évoque le procès perdu par Nespresso à l’encontre de l’entreprise de son ex-CEO et initiateur de la formule ‘Nespresso Club’.


A la question où et quand les capsules ECC seront  commercialisées dans notre pays, l’homme d’affaires suisse de 58 ans répond : “Dans deux mois. Nous sommes quelque peu victime de notre propre succès et nous avons dû dans un premier temps nous limiter aux grands pays. Les négociations pour la Belgique sont en cours. Je ne révèlerai  pas le nom du supermarché, car il est encore un peu trop tôt pour cela, mais si je vous dis qu’il s’agit d’un acteur influent, l’un des meilleurs, du genre plus chic, vous devinerez sans aucun doute de quelle chaîne je parle. »


Tout en ajoutant : « ECC n’opte pas pour le bon marché, le supermarché doit adhérer au type de client que nous visons. » Selon certains initiés cette description indiquerait  clairement qu’il est question de Delhaize. En France Gaillard collabore avec le groupe Casino.


De 300 millions à 1,2 milliard de capsules

Gaillard a fondé Ethical Coffee Company en 2008, après avoir occupé auparavant diverses fonctions en tant que marketing manager chez Warner Electric, Philip Morris et Nestlé, où il s’est hissé au poste de CEO de Nespresso et ensuite de Nestlé USA.


Après un petit détour chez Mövenpick Fine Foods en tant que CEO – dont Nestlé a repris la division crème glacée en 2003 – il décide en 2008 de fonder Ethical Coffee Company, concurrent direct de son « ancien amour » Nespresso. ECC est détenu par son fondateur et par plusieurs fonds d’investissement, dont le holding Famille Benetton.


Actuellement l’entreprise de torréfaction  suisse génère 60% de ses revenus en France et en Suisse. L’année dernière ECC a produit 300 millions de capsules ; cette année ce nombre devrait atteindre 1,2 milliard de capsules.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glaces chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Colruyt lance sa box repas

18/10/2017

Colruyt lance un colis repas pour ménages avec enfants, avec tous les ingrédients nécessaires à la préparation de trois repas. Pas besoin d’abonnement pour commander sa box repas qui sera disponible dès le lendemain.

63 emplois menacés chez Coca-Cola Belgique

18/10/2017

Coca-Cola Belgique a l’intention de supprimer 63 des 2.200 emplois au total. Le fabricant de boissons rafraîchissantes s’entretiendra avec les syndicats, afin d’éviter autant que possible les licenciements secs.

Back to top