ECC, concurrent de Nespresso, bientôt chez Delhaize? | RetailDetail

ECC, concurrent de Nespresso, bientôt chez Delhaize?

ECC, concurrent de Nespresso, bientôt chez Delhaize?

Ethical Coffee Company, le  concurrent de Nespresso, fondé par le Suisse Jean-Paul Gaillard, débarque  en Belgique dès cet automne. Delhaize est évoqué comme distributeur potentiel des capsules ECC. A noter que Gaillard est l’ancien CEO de Nespresso.

Exclusivement chez Delhaize ?

L’arrivée prochaine d’Ethical Coffee Company dans notre pays a été confirmée par son CEO, Jean-Paul Gaillard, ce weekend dans le journal  De Tijd. Dans son interview avec Gaillard, le quotidien évoque le procès perdu par Nespresso à l’encontre de l’entreprise de son ex-CEO et initiateur de la formule ‘Nespresso Club’.


A la question où et quand les capsules ECC seront  commercialisées dans notre pays, l’homme d’affaires suisse de 58 ans répond : “Dans deux mois. Nous sommes quelque peu victime de notre propre succès et nous avons dû dans un premier temps nous limiter aux grands pays. Les négociations pour la Belgique sont en cours. Je ne révèlerai  pas le nom du supermarché, car il est encore un peu trop tôt pour cela, mais si je vous dis qu’il s’agit d’un acteur influent, l’un des meilleurs, du genre plus chic, vous devinerez sans aucun doute de quelle chaîne je parle. »


Tout en ajoutant : « ECC n’opte pas pour le bon marché, le supermarché doit adhérer au type de client que nous visons. » Selon certains initiés cette description indiquerait  clairement qu’il est question de Delhaize. En France Gaillard collabore avec le groupe Casino.


De 300 millions à 1,2 milliard de capsules

Gaillard a fondé Ethical Coffee Company en 2008, après avoir occupé auparavant diverses fonctions en tant que marketing manager chez Warner Electric, Philip Morris et Nestlé, où il s’est hissé au poste de CEO de Nespresso et ensuite de Nestlé USA.


Après un petit détour chez Mövenpick Fine Foods en tant que CEO – dont Nestlé a repris la division crème glacée en 2003 – il décide en 2008 de fonder Ethical Coffee Company, concurrent direct de son « ancien amour » Nespresso. ECC est détenu par son fondateur et par plusieurs fonds d’investissement, dont le holding Famille Benetton.


Actuellement l’entreprise de torréfaction  suisse génère 60% de ses revenus en France et en Suisse. L’année dernière ECC a produit 300 millions de capsules ; cette année ce nombre devrait atteindre 1,2 milliard de capsules.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L'ex-dirigeant de Carrefour renonce finalement à sa prime royale de départ

18/06/2018

Georges Plassat, l’ancien PDG de Carrefour, renonce à la généreuse indemnité de départ qui était prévue pour lui. Une décision qu’il a prise sous la pression de l’opinion publique.

Le supermarché en ligne Wink.be jette l’éponge

18/06/2018

Le groupe Louis Delhaize met un terme à son webshop Wink.be. Depuis sa création en 2013, le spécialiste des courses en ligne n’a jamais eu la moindre perspective de rentabilité.

Un protocole d’accord concernant le plan de transformation chez Carrefour

15/06/2018

La direction de Carrefour Belgique a conclu un protocole d’accord avec les syndicats concernant le plan de transformation de la chaîne de supermarchés. Quelque 250 emplois seront sauvés.

Filet Pur : Un estomac rempli d’angoisses

15/06/2018

Au menu de ce résumé hebdomadaire de RetailDetail Food : qui est le vrai patron de Carrefour Belgium, pourquoi manger sain n’est pas si sain que ça, pourquoi l’alcool nous remonte le moral et que manigance Jumbo. Bon appétit !

Alter’Native Food: A place apart at the upcoming SIAL Paris !

14/06/2018

(Advertorial) From 21st to 25th of October, Paris will be the world's food capital. 7,200 French and international exhibitors will be presenting their innovations among 21 exhibitions sectors.

Démission de Johnny Thijs en tant que président de Spadel

14/06/2018

Johnny Thijs  renonce à sa fonction de président de Spadel, producteur d’eau minérale. Son mandat devait se prolonger jusqu’en 2020, mais l’ancien patron de la poste a décidé d’y mettre fin pour des raisons personnelles, rapporte le journal De Tijd.