E.Leclerc revoit ses objectifs à la hausse | RetailDetail

E.Leclerc revoit ses objectifs à la hausse

E.Leclerc revoit ses objectifs à la hausse

Après un excellent premier semestre, le distributeur français E.Leclerc revoit ses objectifs à la hausse. Pour 2012 l’enseigne table sur une croissance du chiffre d’affaires de 6 à 7%, au lieu des 4% estimés initialement. Le distributeur envisage donc un ralentissement de la croissance durant le deuxième semestre, étant donné que durant les six premiers mois de 2012 le chiffre d’affaires en France a progressé de 8,6% à plus de 19,2 milliards d’euros.

Progression de la part de marché

Ces chiffres parlants  prouvent  bien que Leclerc s’implante de plus en plus solidement sur son marché intérieur français. Ces excellentes performances se traduisent également  dans l’évolution de sa part de marché :  depuis 2002 E.Leclerc a connu une croissance constante de son chiffre d’affaires et sa part de marché en France atteint actuellement 18,1%, soit une progression de 0,8 point. Pour l’ensemble de l’année 2012 Leclerc estime que la part de marché sur base annuelle sera de +0,7 point par rapport à la part de marché fin 2011.


Des hypermarchés à échelle humaine

Les résultats positifs de Leclerc en France contrastent singulièrement avec les performances décevantes du leader de marché Carrefour, dont les hypermarchés français, épine dorsale du distributeur, sont toujours en forte difficulté.


E.Leclerc lui aussi exploite des hypermarchés, mais estime que ceux-ci sont davantage à échelle humaine, avec des surfaces de 4000 à 6500 m². Selon Leclerc, ses hypermarchés représentent 41,5% du chiffre d’affaires total.


Les Drives, force motrice de la croissance

La plus forte croissance en 2011 est attribuable à Leclerc Drive : les points de collecte de commandes online (existant depuis 2007) ont réalisé une croissance de 153% . Fin 2011 Leclerc Drive, service proposé dans 144 magasins, représentait 2,1% du chiffre d’affaire total. D’ici 2015 Leclerc envisage d’atteindre la cap des 400 Drives. Durant le premier semestre 2012 le chiffre d’affaires de Leclerc Drive représentait 23% de la croissance du chiffre d’affaires et pas moins de 38% de la progression en part de marché ; une performance de taille pour une formule si récente.


L’objectif des 400 Leclerc Drive s’inscrit dans la stratégie crosschannel du groupe. Toutefois la croissance de la formule Drive ne peut se faire au détriment des autres magasins. Leclerc devra donc veiller à ce que les clients  commandant online, continuent à fréquenter les magasins physiques.


Des choix radicaux

Ces magasins physiques doivent dès lors proposer un assortiment particulier et  des produits offrant une plus-value, en plus des produits proposés sur internet. Si sur internet l’aspect rationnel prime, les magasins eux devront jouer la carte de l’émotion.


Concrètement la chaîne devra donc faire des choix radicaux dans son assortiment non-food, qui se vend bien mieux via internet. Dans la catégorie food, il faudra davantage se focaliser sur les aliments et produits frais et les spécialités.


Actuellement E.Leclerc compte 560 supermarchés et hypermarchés et 1422 commerces spécialisés en France. A l’international le distributeur exploite 114 supermarchés et hypermarchés en Pologne, Italie, Portugal, Espagne, Andorre et Slovénie. A l’étranger E.Leclerc a réalisé un chiffre d’affaires de 1,247 milliard d’euros durant le premier semestre de cette année.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.

Carrefour et Tencent ouvrent un magasin high-tech à Shanghai

22/05/2018

Dans le concept de magasin ‘Le Marché’ qui vient d’ouvrir ses portes, le premier résultat d’un récent partenariat entre Carrefour et Tencent, les clients peuvent payer par reconnaissance faciale aux check-out sans personnel.

Carrefour dévoile des détails de son plan de transformation

22/05/2018

La santé et la numérisation sont les fers de lance des projets de Carrefour Belgique. Les clients iront chercher ou rapporter les commandes online dans tous les magasins Express. Le non-food fait place au bio et à l’horeca dans les hypermarchés.

Filet Pur: Par ici les friandises !

18/05/2018

Comment Colruyt parvient à rester si bon marché, que manigance Albert Heijn dans son rayon frais, pourquoi Delhaize mise sur le sans gluten et quelle est cette folle ambiance chez Aldi? Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food.

Holland & Barrett envisage l’ouverture de magasins végans

17/05/2018

La chaîne britannique Holland & Barrett (anciennement Essenza au Benelux), spécialisée dans les produits de santé, projette l’ouverture de magasins entièrement végans. Une tendance que doit suivre l’enseigne, estime le CEO Peter Aldis.

Analyse : Six raisons pour lesquelles les grandes marques sont sous pression

17/05/2018

Les marques mondiales subissent de plus en plus la concurrence de petits acteurs locaux. Selon certains observateurs, l’âge d’or des marques est révolu. Une conclusion un peu prématurée peut-être, mais quelques tendances s’ébauchent néanmoins.