En 2012 le Belge a diminué sa consommation de viande de 3,6%

En 2012 le Belge a diminué sa consommation de viande de 3,6%

En 2012 le Belge a consommé en moyenne 30,4 kilos de viande, ce qui équivaut  à une diminution de la consommation de viande à domicile de 3,6%.  C’est ce que révèle une enquête menée par GfK auprès de 5000 compatriotes,  à la demande de l’Office flamand d’agro-marketing (VLAM).

La viande de porc en tête

La catégorie de viande la plus achetée reste les mélanges de viandes, qui  représentent une part de marché de 34,9%. Mais pour la première fois depuis des années, la consommation de cette catégorie n’a pas augmenté (-5,5%, soit 7,56 kg par personne).


Les sortes de viandes pures les plus consommées sont par ordre de popularité : le porc (30,1%, soit 6,51 kg par personne), le poulet, le bœuf, le veau et la viande de mouton et d’agneau. L’agneau et le mouton (+3,1%, soit  0,63 kg) et la dinde (+11% , soit 1,32 kg) sont les viandes dont la consommation a connu la plus forte croissance en 2012. Toutefois ces sortes de viandes ne représentant qu’une part de marché limitée, celles-ci n’ont pu inverser la tendance à la baisse.


Les Belges restent des amateurs de viande

Baisse ou non, le Belge continue à apprécier un bon morceau de viande. Le volume de consommation de viande fraîche, volaille, gibier et lapin reste relativement stable par rapport au volume de poisson : en 2012 les Belges ont mangé sept fois plus de viande que de poisson.  Par ailleurs 19 Belges sur 20 optent pour la viande fraîche plutôt que le surgelé.


L’achat d’alternatives végétariennes a connu une hausse de 4,6% par rapport à 2011, mais demeure un marché marginal avec 218 grammes par personne en 2012.


Montée en force des magasins discount

« La consommation globale de viande affiche une tendance à la baisse ces dernières années et suit cette évolution économique négative dans toutes ses catégories de produits », comment le VLAM. Mais en 2012 un facteur supplémentaire a contribué à la baisse de notre consommation de viande : l’année dernière la saison des BBQ est littéralement tombée à l’eau.


Néanmoins la crise est le principal trouble-fête, comme l’indiquent les résultats de l’enquête  de GfK Panel Services Benelux,  qui  témoignent d’une forte montée des hard-discounters, du recul des ventes de marques nationales,  de l’augmentation des achats à l’étranger, d’ une baisse du nombre de visites au magasin.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

La glace italienne, leader du marché en Europe

11/08/2017

Qui dit cuisine italienne pense inévitablement aux pâtes et aux pizzas, mais les Italiens jouissent également d’une solide réputation pour leurs glaces. Au niveau de la producton ils sont leader du marché européen. 

Back to top