En exclusivité ! Foodmaker lance ses propres boîtes repas à l’épreuve du virus

En exclusivité ! Foodmaker lance ses propres boîtes repas à l’épreuve du virus
Foodmaker

Foodmaker lance ses propres boîtes repas, sous le nom de Vedge Bags. Les clients peuvent opter pour des plats préparés ou des plats maison, a déclaré en exclusivité à notre rédaction le fondateur de l’entreprise, Lieven Vanlommel.

 

« Les légumes renforcent le système immunitaire »

Vedge Bags est une nouvelle initiative de Foodmaker, le producteur et la chaîne belge de salades et de plats sains à emporter. En raison de la crise du coronavirus, la société a été contrainte de fermer tous ses propres points de vente et les plans d’extension de la formule sont par conséquent tombés à l’eau. « Nous réalisons encore toujours 17 % de notre chiffre d’affaires », a déclaré M. Vanlommel.

 

Aujourd’hui, Foodmaker a trouvé un nouveau moyen de servir directement les consommateurs : sous le dénominateur #vedgeversus, M. Vanlommel veut livrer des plats sains chez les consommateurs. « Nous pensons que la consommation de légumes nutritifs renforce le système immunitaire. Nous voulons rendre les aliments frais et sains abordables et accessibles. C’est pourquoi nous proposons une nouvelle gamme de boîtes remplies de légumes pour chaque type de famille », explique-t-il.

 

Les Vedge Bags existent en différentes versions, en fonction du temps et de l’énergie que l’on souhaite consacrer à sa préparation. Il existe des boîtes « cuisinez votre propre dîner », pour une ou deux personnes, mais aussi des plats préparés frais qu’il suffit de réchauffer. Pour les familles nombreuses, il existe une « boîte familiale » avec trois repas préparés pour cinq personnes, revenant à cinq euros par personne. 

 

Un tout nouveau modèle d’entreprise

La commande se fait via la plateforme en ligne de Foodmaker : « Nous vous indiquons l’heure de la livraison, sans contact dans une glacière placée devant la porte », explique M. Vanlommel. Ces « bags » seront disponibles via Delhaize Delivery, à partir du 1er avril, en fonction de la demande et de la capacité.

 

L’idée n’est, en réalité, pas entièrement nouvelle : M. Vanlommel réfléchit à ce concept depuis cinq ans déjà. C’est néanmoins un sacré changement pour le producteur, qui jusqu’à présent ne produisait que des boîtes pour une personne. « C’est un tout nouveau modèle d’entreprise. Le concept continuera de toute façon d’exister même après la crise de la couronne : l’idée était là, mais maintenant nous la déployons plus rapidement parce que les gens en ont vraiment besoin. Plus vous êtes fort à l’intérieur, plus vous êtes fort contre le virus. »

 

Les boîtes pourraient même débarquer dans les magasins Delhaize, mais Vanlommel veut d’abord faire un test en ligne. C’est plutôt étonnant puisque la chaîne de restaurant avait récemment annoncé qu’elle allait fonctionner entièrement par l’intermédiaire de ce partenaire de détail. Maintenant, l’entreprise va directement vers le consommateur et va de nouveau concurrencer le commerce de détail. 

 

La suite: l'alimentation personnalisée

Pour les athlètes et les personnes ayant un mode de vie actif, un service de repas sera aussi proposé avec des aliments personnalisés, et ce, dans une deuxième phase. Grâce à l’application mobile Foodmaker, les consommateurs pourront calculer quels aliments est le mieux pour eux en fonction de leur activité. « Je suis allé me promener, mais que suis-je censé manger ? L’application sera pourvue d’un calculateur alimentaire et, grâce à une formule d’abonnement, les utilisateurs pourront bénéficier d’une alimentation entièrement personnalisée composée par notre équipe de consultants en nutrition. »

 

Foodmaker livre d’ores et déjà quotidiennement des repas sains et adaptés à un grand nombre de sportifs, dont Kim Clijsters, afin de leur permettre de se concentrer à 100 % sur leur sport. « Quelqu’un comme Victor Campenaerts ne veut certainement pas risquer d’être infecté, il ne sort donc pas de chez lui. Nous avons reçu une demande de sa part, mais de beaucoup d’autres également. Nous l’avons déjà fait, mais maintenant nous le faisons pour tout le monde. »