En France « E. Leclerc devancera Carrefour dès 2014 »

En France « E. Leclerc devancera Carrefour dès 2014 »

Michel-Edouard Leclerc, dirigeant de l’enseigne de grande distribution du même nom, estime qu’en France son groupe de supermarchés dépassera la part de marché de son grand rival Carrefour dès 2014 et non pas en 2015 comme il avait prédit initialement. Les comparaisons de prix sur internet, via smartphone et en magasin devraient contribuer à atteindre cet objectif.

Grâce à la crise

La crise frappe  de plein fouet nos voisins du sud : en 2012 le pouvoir d’achat des Français a régressé pour la première fois en 30 ans. La baisse en chiffres absolus est de 0,4%, mais corrigé d’après la croissance démographique ce pourcentage de -1%. Pourtant cette situation de crise profite à E. Leclerc.


Le groupe ayant fait des petits prix son cheval de bataille , sa part de marché ne cesse d’augmenter. Selon le bureau d’études de marché Kantar, E. Leclerc détiendrait actuellement 18,8% de part de marché (sur base annuelle au 24 mars). Ainsi l’enseigne se rapproche dangereusement des 20,5% du leader du marché Carrefour (tous formats confondus).


« Je pensais que les courbes se croiseraient aux alentours de 2015 », déclare le président Michel-Edouard Leclerc, « maintenant je pense que ce sera le cas un an plus  tôt. »

 

QuiEstLeMoinsCher.com

Afin d’accélérer cette prise de pouvoir, Leclerc compte sur le principe de la comparaison de prix. Via un comparateur de prix sur internet, portant le nom pour le moins explicite QuiEstLeMoinsCher.com, tous les clients pourront désormais comparer les prix avec  ceux de la concurrence dans les environs. E. Leclerc affirme que 98% de ses magasins sont meilleur marché que la concurrence.


Et l’enseigne va plus loin encore : E. Leclerc a également développé une appli pour smartphones et installé des bornes en magasin (pour ceux qui ne disposeraient pas d’un smartphone), permettant au client de scanner le code du produit et de comparer ainsi les prix chez Leclerc et chez les concurrents de la région. Toute cette stratégie étant bien entendu renforcée pars des annonces publicitaires et des spots télévisés.


Ainsi E.Leclerc lance une contre-offensive face à Carrefour, qui début 2012 avait procédé à des réductions de prix permanentes pour quelque 500 produits courants et qui  avait diffusé des publicités  comparatives à la télévision sous la direction de son nouveau PDG Georges Plassat. La guerre des prix est également déclarée à Casino, qui fin 2012 lançait une campagne du plus bas prix sur 3.000 produits.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour supprime des milliers d’emplois au profit du e-commerce

23/01/2018

Carrefour va supprimer quelques milliers d’emplois, a annoncé aujourd’hui le CEO Alexandre Bompard. Grâce à un nouveau plan de transformation, avec l’accent sur l’e-commerce, Carrefour entend devenir « le leader mondial dans la transition alimentaire ».

Unilever supprime des emplois au sein de son équipe de vente

22/01/2018

Unilever Belgium réorganise son équipe de représentants commerciaux. Ceci entraînera la perte de onze emplois, confirme l’entreprise à la rédaction de RetailDetail.

Forte croissance d’Amazon dans le secteur alimentaire

22/01/2018

Les ventes alimentaires ne représentent toujours qu’une part limitée du e-commerce, mais les chiffres de croissance d’Amazon aux Etats-Unis et en Europe pour l’année 2017 semblent impressionnants.  Le point de basculement est-il en vue ?

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public

22/01/2018

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public.  Il est situé à Seattle, près du siège social de l’entreprise qui a testé ce type de magasin auprès de son propre personnel.  L’accès est ouvert à tous dès aujourd’hui.

Unilever va-t-il reprendre la marque de tonic Fever-Tree ?

19/01/2018

La marque de tonic Fever-Tree a désigné un nouvel administrateur: Kevin Havelock, responsable de la division des boissons rafraîchissantes d’Unilever. Cette nomination laisse à penser qu’Unilever souhaite reprendre la maison-mère Fevertree Drinks. Ces spéculations ont fait grimper l’action.

Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Back to top