(Encore) une menace de grève chez Delhaize

Le syndicat chrétien CNE a déposé un préavis de grève chez Delhaize. En cause ? La flexibilisation du personnel envisagée par la direction, qui n'est toujours pas parvenue à un accord à ce sujet avec les syndicats. Un bureau de conciliation est prévu demain.

 

Organisation du travail plus flexible

Dans le cadre de la restructuration lancée en 2014, Delhaize veut introduire une organisation du travail plus flexible, exigeant une plus grande polyvalence du personnel. L'idée de Xavier Piesvaux, CEO depuis un an, est de tester la nouvelle organisation du travail dans six magasins pilotes durant six mois. Durant cette période le système sera adapté et amélioré si nécessaire,  après quoi il sera déployé dans les 114 autres supermarchés en gestion propre de Delhaize.

 

Désaccord concernant la période d'essai

Toutefois la CNE n'est pas d'accord avec la manière dont la direction veut évaluer le nouveau système, raison pour laquelle le syndicat chrétien vien de déposer un préavis de grève. "Le grand problème est que nous ne sommes pas d'accord avec la direction sur la manière d'évaluer et d'adapter ces magasins pilotes", explique Koen De Punder du syndicat LBC dans le journal De Tijd. Tant qu'il n'y aura pas de règles claires concernant cette évaluation, les syndicats ne donneront pas leur accord.

 

Pour l'instant les syndicats LBC, BBTK et SETCA ne se sont pas encore joints au préavis de grève de la CNE. "J'ai l'impression que la direction - contrairement à la direction précédente - est vraiment disposée à développer une nouvelle structure avec les syndicats. Faire la grève n'est pas une bonne option, car ainsi la direction risque de mettre à éxécution ses plans  san nous concerter", estime De Punder. Pour éviter une grève, un bureau de conciliation est prévu ce mercredi.