Exki ouvre son premier restaurant américain

Exki ouvre son premier restaurant américain

Aujourd’hui la chaîne de restauration Exki ouvre son premier établissement aux Etats-Unis. Les fondateurs ont choisi New York comme point de départ et rêvent déjà de nombreuses filiales outre-Atlantique.

Reporté, mais pas abandonné

« En 2008 nous avons étudié le marché pour la première fois », explique Laurent Kahn, qui fut à l’époque le premier employé d’Exki et qui par la suite a émigré vers les Etats-Unis pour y diriger l’expansion américaine. « Cette exploration a donné des résultats très positifs. New York est l’endroit idéal pour nous : la ville compte des millions d’habitants qui ont une vie très chargée. Mais à ce moment-là la crise a frappé et nous avons donc dû attendre. »


Au cours de l’année à venir Exki envisage l’ouverture de trois à quatre restaurants à New York et espère réaliser un chiffre d’affaires d’environ 90 millions d’euros. Le deuxième établissement ouvrira ses portes après l’été. « Si nous en sommes satisfaits et si notre modèle d’affaires fonctionne toujours, nous nous préparerons à l’étape suivante : étendre notre réseau à dix, vingt, trente restaurants », indique le co-fondateur Frédéric Rouvez.


Produits locaux aussi aux USA

Tout comme en Europa, la chaîne travaille avec des produits locaux. « Ainsi nous utilisons des fromages provenant de l’état du Vermont. Délicieux ! L’un de ces fromages est un brie qui coûte le double du prix du brie français importé. Mais comme nous avons opté pour l’aspect local, nous utilisons celui du Vermont. Les légumes viennent des états de New York et du New Jersey. Pour le pain nous collaborons avec deux boulangeries organiques de la ville. Ces boulangers sont venus nous rendre visite en Europe pour apprendre dans nos boulangeries comment faire le pain tel que nous le voulons. »


Les ambitions d’Exki ne s’arrêtent pas à New York : la chaîne n’exclut pas l’ouverture de restaurants dans d’autres villes, telles que Boston, Washington et Philadelphia. « Mais essayons d’abord de trouver notre vitesse de croisière ici à New York », conclut le CEO Nicolas Steisel.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top