Filet Pur – l’actualité food décortiquée

Filet Pur – l’actualité food décortiquée
Shutterstock

Cette semaine les retailers se sont montrés sous leur meilleur jour, alors qu’un géant brassicole a raté une occasion. Chaque semaine nous décortiquons pour vous l’actualité du secteur food, afin d’aller à l’essentiel : bref, du 'filet pur', qui sera dès lors le titre de notre rubrique hebdomadaire.

Concertation constructive

Finalement les négociateurs d’Ahold Delhaize ne sont pas aussi intransigeants que ça. En effet, cette semaine ils ont entamé une concertation constructive avec les fabricants et leurs fédérations faîtières. Mais qu’apportera cette concertation ? Il est encore trop tôt pour le dire. Toujours est-il qu’Ahold Delhaize est déjà parvenu à un accord avec certains fournisseurs, alors qu’avec d’autres les négociations sont encore en cours. Voilà pour l’info la plus urgente.


Par ailleurs Delhaize vient de découvrir le revers du succès. A peine son service de livraison à domicile lancé pour la modique somme de 9,95 euros, l’enseigne au lion a été submergée de commandes, avec pour conséquences des délais d’attente de pas moins d’une semaine. Impensable chez Coolblue. Mais Delhaize s’attèle à y remédier. Il  y a  intérêt, car selon RetailDetail les livraisons à domicile sont susceptibles de booster l’e-commerce dans le secteur food.


Prix serrés

A présent passons au hard discount. Lidl a débuté la semaine avec une bonne nouvelle : d’ici la fin de cette année, le discounter vendra uniquement du poisson certifié par les labels ASC et MSC. D’ici fin 2017 tout le poisson surgelé sera également durable. Cette annonce de Lidl s’inscrit dans le cadre du mois de la durabilité de l’enseigne, qui chaque semaine mettra en avant une partie de son assortiment durable. Curieux de découvrir le prochain communiqué de presse !


En outre, Lidl a ouvert un nouveau webshop avec plus de 700 vins du monde entier, dont les prix varient entre 1,99 et 99,99 euros. La livraison à domicile ne coûte que 2,99 euros. Cette semaine son rival Aldi a annoncé un chiffre d’affaires record au Royaume-Uni. L’an prochain le discounter investira 300 millions de livres (350 millions d’euros) dans ses magasins britanniques afin de poursuivre sa croissance.

 

Bien-être animal

Des infos du secteur agricole : une étude allemande prévoit une vague de consolidation dans le secteur laitier. Ceci entraînera une diminution du nombre d’entreprises laitières de 40% en Europe et de 15% au niveau mondial. Toutefois le nombre de vache continuera de croître et les prix augmenteront, suite à une demande accrue.


Carrefour, Colruyt, Cora, Delhaize et Lidl s’engagent à utiliser le terme de ‘lapin élevé en parc’ – qui fait référence aux lapins élevés dans le respect du bien-être animal – uniquement pour les animaux élevés et abattus selon un système de traçabilité et de certification convenu. Et ceci pour éviter toute tromperie. Pour tous ceux qui estiment qu’il faut aller encore plus loin dans le respect du bien-être animal, ils pourront toujours se rabattre sur le tofu.


Toujours ouverts 

A Anvers le supermarché couvert Mercado, situé dans l’ancien bâtiment de la poste à la Groenplaats, ouvrira ses portes le 15 octobre. Pour l’instant on ignore encore quelles commerçants y prendront leurs quartiers, mais une chose est sûre les produits seront de qualité.


A Bruxelles un Carrefour Market s’est installé dans le piétonnier, bénéficiant d’un horaire d’ouverture exceptionnellement large (de 7h à 23h, sept jours sur sept), parce que situé dans une zone touristique. Les rares heures de fermeture permettent de nettoyer le magasin et de réapprovisionner les rayons. Le nouvel établissement de CRU à Gand est lui aussi ouvert tous les jours, y compris les jours fériés. Eh oui, on peut véritablement parler d’une tendance.


Occasion ratée

La fusion entre AB InBev et SABMiller ayant été formellement approuvée, on peut parler d’une occasion manquée. Non pas parce que la fusion ne serait pas un bonne idée (bien que les avis à ce sujet soit partagés), mais parce que le nom AB InBev reste inchangé. D’accord, cela aurait pu être pire (SAB Miller AB InBev était l’une des possibilités), mais tout de même, cela ne témoigne pas d’un grand sens créatif. Pourquoi ne pas avoir opté pour GigaBrew, ImmenseBev ou Colossal Beverage Group?


Mais ‘plus grand’ n’est pas toujours synonyme de ‘mieux’. Les experts craignent une montée des prix de la bière, des pertes d’emplois et une pression grandissante sur les fournisseurs de matière première. Pas étonnant que la brassage maison connaisse un tel engouement.


L’info food la plus drôle cette semaine nous est parvenue d’Islande, qui envisage d’intenter un procès contre l’entreprise britannique de surgelés Iceland, pour avoir utilisé illégalement le nom du pays. Les Islandais auraient-ils attrapé la grosse tête depuis le championnat d’Europe de football ? Pas vraiment : la chaîne de supermarchés britannique a déjà porté plainte plusieurs fois contre des entreprises islandaises, qui utilisaient le nom Iceland, prétend-on à Reykjavik. Et cela doit cesser. Dont acte. A la semaine prochaine !