Filet Pur : Ce n’est qu’une suggestion, Jef

Filet Pur : Ce n’est qu’une suggestion, Jef

Certains retailers ont trop d’argent, mais manquent d’idées marketing. L’Asie a un problème d’alcool et vous devriez vraiment manger plus de légumes. Voilà un petit échantillon de ce que vous propose RetailDetail Food dans sa joyeuse rubrique hebdomadaire.

Faites-le pour Dreambaby

Que faire en tant que retailer, lorsque votre enseigne quelques années après son lancement et malgré une forte expansion du nombre de magasins, continue d’accumuler les pertes ? Les trouillards auraient abandonné le navire depuis longtemps, à moins que leur banque ait déjà coupé le robinet avant. Ce n’est pas le cas chez Colruyt, où l’argent abonde à tel point qu’ils pourraient fonder leur propre banque, si besoin était. Le groupe croit dur comme fer à un bel avenir. Que l’argent s’envole par millions par portes et fenêtres tant chez Bio-Planet que chez Dreambaby ne se semble pas inquiéter Jef Colruyt. Au contraire il sort à nouveau son portefeuille pour une injection financière supplémentaire d’à peine 42 millions d’euros. Je sais ce vous pensez : « si seulement nous avions un tel patron … »


Et comment rentabiliser une chaîne telle que Dreambabay ? Tout est question de marketing, qui finalement n’est pas une discipline si compliquée. Il suffit d’observer les moteurs du marché. Dans le cas de Dreambaby cela me paraît assez évident. Le taux de natalité doit absolument être stimulé. Mais comment s’y prendre ?  Incitez le consommateur à agir, chers collègues de Colruyt. Inspirez-vous de cette fameuse campagne sexuelle danoise ‘Do it for Denmark’ qui l’été dernier a entraîné une hausse de 14% du taux de natalité. Vous savez donc ce qui vous reste faire chez Dreambaby ! Ce n’est qu’une suggestion, Jef.


Augmentations de prix

Que faire en tant que fabricant lorsque vous constatez que les consommateurs achètent de moins en moins vos produits, alors que les actionnaires comptent sur un dividende plus élevé ? Exact, vous augmentez les prix, tout simplement. Du moins c’est l’astuce qu’applique Unilever depuis un certain temps déjà. Le chiffre d’affaires trimestriel a augmenté de 2,9%, grâce à des hausses de prix de 3%, nous dit-on. Faites le calcul. Le plus surprenant dans cette histoire est que tant les responsables des achats des supermarchés que les consommateurs continuent à se faire avoir. Pas vrai ? D’ici deux semaines nous vous promettons une analyse intéressante à ce sujet. Mais soit, en excluant les margarines, la croissance s’est élevée à 3,4%. Les déodorants et les glaces se sont bien très vendus et cela ne fera que s’améliorer dans les mois à venir, nous semble-t-il. A condition évidemment que la météo ne joue pas les trouble-fête.


Durant cette semaine les résultats trimestriels ont d’ailleurs afflué, mais difficile d’en tirer des conclusions univoques. Selon les analystes, il y aurait des signes de redressement. Chez Danone les volumes ont baissé, alors que le chiffre d’affaires a augmenté. Chez Nestlé par contre les volumes vendus ont augmenté, notamment grâce aux consommateurs asiatiques. Pourtant les chiffres sont décevants, suite aux effets de change défavorables et aux faibles ventes de glaces. Heineken pour sa part a vendu davantage de bière, mais surtout en Asie, où ils ont du mal à distinguer une trappiste d’une IPA, paraît-il. Rémy Cointreau aussi a obtenu un bon bulletin : recul en Europe, mais forte croissance en … Asie. Décidément, ces Asiatiques auraient-ils un problème d’alimentation et de boisson en même temps ?


En tout cas ils n’y apprécient plus les céréales pour petit-déjeuner de Weetabix. Enfin, précisons : l’actionnaire majoritaire chinois Bright Food cède sa participation à l’américain Post Holdings pour 1,7 milliard d’euros parce que la marque ne parvient pas à percer en Chine. Ils auraient mieux fait d’investir dans une étude de marché. Chacun sait que les Chinois au petit-déjeuner mangent des nouilles, des mantous (petits pains cuits à la vapeur), du pudding au tofu ou des boulettes de riz. D’ailleurs qui achète des Weetabix pour son plaisir ? Ces biscuits secs au son d’avoine ne sont-ils pas destinés uniquement aux personnes ayant des problèmes de constipation ?


Marchandises malsaines

Sligro Food Group affiche de bonnes performances dans le segment foodservice, mais continue de peiner dans sa division retail. Malgré des investissements dans un nouveau concept de magasin, les supermarchés néerlandais Emté restent à la traîne et les analystes sont de plus en plus nombreux à penser que le groupe ferait mieux de céder la chaîne. Avis aux candidats ! N’y at-il pas à Hal un entrepreneur avec une tirelire bien remplie et une grande sympathie pour les chaînes déficitaires ? Ce n’est qu’une suggestion, Jef.


Cette semaine nous vous signalions un cas de consolidation dans l’univers des grossistes. Lyfra, spécialiste des marchandises malsaines, comme les produits du tabac, les friandises, les boissons et les cartes de téléphone, a repris son concurrent Lekkerland pour un montant qui n’a pas été divulgué. Précisons que Lyfra est déjà issu d’une fusion d’une quinzaine de petits grossistes. Et pour ce qui est de Lekkerland : ce grossiste, suite à diverses manœuvres et petites lettres contractuelles, n’a plus rien à voir depuis longtemps avec le groupe international Lekkerland, actif dans six pays européens. Dont la Belgique, mais pas sous le nom Lekkerland, mais sous l’étendard Conway. Consolez-vous, nous non plus nous n’avons pas tout compris.


Une belle réduction

Avions-nous annoncé la semaine dernière que Delhaize allait organiser sa grande fête d’anniversaire  dans le parc d’Osseghem à Laeken ? Il nous faut rectifier cette information : visiblement le retailer a été quelque peu surpris par la polémique suscitée pars ses projets festifs et a donc décidé de chercher une autre adresse. Mais où trouver un endroit pouvant accueillir quelque 15.000 fêtards ? Les prairies pour festival ne manquent pas dans notre pays. Quant à savoir si Herman Schueremans voudra bien en mettre une à disposition gratuitement … ?

 

Mais il pourrait quand même leur accorder une petite ristourne, non ? De Delhaize au thème des promotions il n’y qu’un pas. Actuellement la chaîne inonde ses clients de promotions du style 2+1 et 1+1, à tel point que chez RetailDetail nous nous sommes demandé si tout cela était sain ? La réponse officielle est que nous n’avons pas de soucis à nous faire. En effet selon une étude de Nielsen, la pression promotionnelle en Belgique n’est pas excessive. Sérieusement. C'est vous qui vous faites des idées. Et tant que professionnel du secteur FMCG vous serez le dernier à mettre en doute les chiffres de Nielsen, n’est-ce pas ? Il y a de forte chance que votre bonus en dépende, car …


Faites le test des légumes

Plus préoccupante par contre est la question de notre consommation de légumes que semble bien trop faible, mais de combien ? Pour le savoir faites le test online proposé par le VLAM dans le cadre d’une nouvelle campagne pour promouvoir les légumes. Un peu confus quand même, car ce même service de promotion veut nous inciter à manger plus de viande de porc à en croire une récente campagne télévisée. Et des pommes de terre aussi, le ‘superfood de chez nous’. Et du pain. Et des produits régionaux. Et des œufs. Et des fromages de chez nous. Et … Bref, je pense que nous avons  démasqué un instigateur potentiel à l’obésité.


Autre petite nouvelle amusante : Albert Heijn lance en ce moment même aux Pays-Bas un service Facebook Messenger avec conseils et coaching pour inciter les gens à manger des légumes. Bien vu. Mais mangez plus de légumes ne peut être un prétexte pour adhérer à n’importe quelle nouvelle tendance alimentaire, comme le sushi-taco par exemple, la grande nouveauté food. Eh oui, après le sushi donut, le sushi burger et le sushi sucré, désormais le sushi se décline également sous forme de taco. Naturellement le but n’est pas que vous mangiez ces bizarreries, mais que vous les partagiez sur Instragram. Tout comme les recettes  des box repas Simply You de Carrefour qui ces derniers temps sont partagées d’innombrables fois par des blogueurs enthousiastes partout dans le pays. Louche, cela cache un complot. Nous y reviendrons. A la semaine prochaine !


Vous souhaitez recevoir chaque vendredi un résumé de l’actualité FMCG dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous ici pour la newsletter gratuite de RetailDetail Food.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Bientôt une taxe sur la viande ?

12/12/2017

D’ici 5 à 10 ans il y aura une taxe sur la viande, afin de diminuer la consommation de viande qui a de lourdes conséquences sur le climat et la santé. C’est du moins ce qu’estiment bon nombre de  chercheurs et de parlementaires du monde entier.

AB InBev ouvre une nouvelle brasserie en Chine

12/12/2017

AB InBev a ouvert une nouvelle brasserie en Chine, qui avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes de bière par an est la plus grande brasserie du groupe en Asie. AB InBev espère ainsi tirer profit de l’essor de la classe moyenne en Chine.

Back to top