Filet Pur: Consensus à titre complémentaire

Y a-t-il un consensus en faveur d’une rubrique hebdomadaire qui se réjouit, sans scrupules, des tendances fâcheuses et des situations intolérables dans le merveilleux univers FMCG ? Chaque vendredi nous mettons tout en œuvre pour qu’il en soit ainsi !


Un désert économique

Nous connaissons Avignon comme destination touristique attrayante, réputée pour son pont, son magnifique centre historique (classé au patrimoine mondial) et son festival de théâtre. Mais tout cela n’est qu’une façade. En réalité cette ville provençale est un désert économique où des commerçants assidus ont du mal à joindre les deux bouts. Du moins, c’est ce que nous concluons de la dernière initiative en date de Carrefour : le distributeur y a ouvert un magasin ‘low cost’, aménagé de manière si spartiate que même un Colruyt standard passerait pour un lounge bar branché. Des produits présentés dans des rayons métalliques nus sur de misérables palettes, des affiches criardes promettant de rembourser cinq fois les éventuelles différences de prix …


Voilà, paraît-il, le plan ultime imaginé par le retailer pour sauver ses hypermarchés non rentables. Et un poing levé face à Aldi et Lidl. Peut-être même une offensive de charme à l’égard des gilets jaunes. Et selon nos éminents collègues du magazine Linéaires, le coût des transformations s’élèverait à près d’un million d’euros. Un million ! Pour une simple rénovation! Pour ce prix-là Colruyt, partant de rien, vous construit un magasin flambant neuf, qui lui sera rentable. Just saying.


Candidatures festives

Mais ce concept discount de Carrefour est une grave erreur. La guerre des prix est aussi dépassée que le fax. A présent la guerre se livre sur un autre front : le marché de l’emploi. De nos jours le seul vrai combat à gagner en tant que retailer est la ‘guerre des talents’. Delhaize l’a bien compris. Dans l’espoir d’attirer des candidats plus ou moins compétents pour la fonction de manager de magasin, l’enseigne au lion organise des petites soirées et des workshops culinaires. Car le retail se doit d’être convivial.


Chez Lidl, pour poser sa candidature un petit sms suffit, plus besoin d’écrire une longue lettre de motivation, accompagnée d’un curriculum vitae  détaillé, comme on nous l’a appris à l’école, jadis. Aujourd’hui les centennials pensent que CV est l’abréviation de Castlevania. Besoin d’autres exemples pour illustrer l’état lamentable de notre enseignement ? Après la pédagogie du plaisir, voici donc la candidature festive, pour ensuite passer au travail ludique, bien entendu. 


Des managers moyens

Rien d’étonnant à ce que la fonction de manager de magasin soit un métier en pénurie. Quelqu’un, bien plus intelligent que moi, m’a un jour expliqué pourquoi : si vous êtes un directeur de supermarché compétent, vous serez promu à un poste avec moins de travail manuel, une plus grosse voiture de société et un salaire plus élevé. Au siège social, donc. Si par contre vous n’êtes pas compétent, on vous rendra superflu lors du prochain plan de transformation. Restent donc à la tête de la majeure partie des magasins : des managers moyens. Enfin, des gens comme vous et moi, quoi. N’hésitez pas à les encourager lors de votre prochaine visite au supermarché, ils en ont grand besoin !


Du moins, tant qu’ils auront encore du travail. Car la solution suprême est en vue : le magasin-robot. Celui-ci ne nécessite plus de personnel et encore moins de managers. Le concept est actuellement testé en Suisse : l’accès au magasin, le scanning et le paiement, tout se fait à l’aide de l’app, et ce 24 heures sur 24. Pas très convivial, mais efficace. Nous ne tarderons pas à savoir s’il y a un consensus pour ce genre de magasin, car cette tendance se rapproche à grands pas : Auchan teste un concept similaire près de la frontière franco-belge, et Carrefour ouvrira d’ici peu un convenience store Express entièrement automatisé au cœur de Bruxelles. Nous y sommes passés cette semaine : les travaux avancent bien, l’ouverture sera pour bientôt, soyez-en sûrs. Outre-Atlantique, Walmart va recruter pas moins de 4000 robots pour effectuer les tâches rébarbatives en magasin : nettoyage, tri des produits, contrôle des rayons. Pour que le personnel ait plus de temps à consacrer aux clients, selon la version officielle. Pas par mesure d’économie, évidemment.


Voué à disparaître

Mais le grand initiateur de cette fâcheuse tendance doit faire marche arrière : Amazon Go, ce fameux magasin de proximité sans caisse ni cash, devra en effet d’ici peu accepter de l’argent liquide. Il y a un consensus en ce sens. Mais cet argent contant ira lui aussi tout droit dans un distributeur automatique. Eh oui, le job de caissier/caissière est voué à disparaître. Enfin, pas tout à fait puisqu’aujourd’hui avec le self-scanning nous sommes tous des caissiers/caissières à titre complémentaire. Non rémunérés, de surcroît. Les supermarchés devraient au moins nous donner une réduction, car en fait nous contribuons à réduire leurs coûts en scannant nous-mêmes nos achats.


Il y a là matière à discussion. Tout comme pour les œufs blancs, qui paraît-il, sont plus durables que leurs congénères bruns, mais tout aussi bons et nutritifs. Alors pourquoi les avoir délaissés par le passé ? Mystère. Il aura fallu une émission télévisée pour réhabiliter l’œuf à coquille blanche. Désormais ils sont à nouveau disponibles chez Delhaize, Albert Heijn, Carrefour et Lidl. Par contre le leader du marché marche sur des œufs : Colruyt veut d’abord examiner s’il y a un consensus pour les exemplaires blancs. On ne sait jamais. Les clients de Colruyt ont leurs petites habitudes, lit-on dans le communiqué de presse.


Bien que personnellement je préfère les œufs fondants, je n’a jamais douté du potentiel commercial de ces œufs blancs. Seul l’emballage prête à confusion : chez Colruyt et Aldi l’emballage est argenté, chez Lidl il est vert clair, chez Carrefour doré et chez Delhaize vert foncé. Pas moyen de s’en sortir. Y aurait-il un consensus en faveur d’un médiateur neutre ? Si oui, toute l’équipe de RetailDetail se tient à disposition. A la semaine prochaine !

 

Vous souhaitez recevoir chaque vendredi un résumé de l’actualité FMCG dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous ici pour la newsletter gratuite de RetailDetail Food.