Filet Pur : Félicitations, Jeff !

Filet Pur : Félicitations, Jeff !

Que penser des retailers qui mettent tout en œuvre pour rendre le magasin superflu ? Etrange, non ? Tout  comme le lancement d’une pizza garnie de chocolat. Voici le résumé de la semaine par RetailDetail Food !

L’homme le deuxième plus riche au monde

Pour commencer nous tenons à féliciter sincèrement Jeff Bezos, qui depuis cette semaine peut se targuer d’être l’homme le deuxième plus riche au monde, de quoi inquiéter Bill Gates. Way to go, Jeff. Et ce malgré les problèmes technologiques persistants chez Amazon Go : il semblerait en effet que ce magasin de proximité entièrement automatisé disjoncte dès qu’il y a plus de 20 clients en magasin,  et nous osons supposer que le géant américain vise un taux de fréquentation un peu plus élevé que ça. En revanche le concept pick-up d’Amazon Fresh – la version américaine du ‘drive’ français – est opérationnel. Entre-temps, en coulisses, Amazon continue de travailler d’arrache-pied au développement de concepts de magasins physiques dans d’autres secteurs, notamment le mobilier et les appareils ménagers. Bref, nous n’en sommes pas encore débarrassés.


Pour découvrir ce qu’est un concept de proximité innovant, nous conseillons à Jeff de venir  jeter un petit coup d’œil chez nous, afin d’admirer comment Carrefour Belgium s’y est pris dans ses magasins Express. Le retailer élargit son offre de services avec notamment des casiers pour la livraison des commandes en ligne, mais également pour que les clients puissent  y déposer un smartphone ou des chaussures à réparer. Le nouveau concept comprend également un coin café, un bar à soupe, un micro-ondes et même une bibliothèque pour échanger des livres. Il ne manque plus qu’une crèche.


Online/offline

En revanche chez Carrefour France ils semblent vouloir tout mettre en œuvre  pour rendre le magasin superflu : ils lancent une box repas livrée à domicile, un scanner pour commandes en ligne et un service de livraison express comme réponse à Amazon Prime. En Grande-Bretagne par contre HelloFresh fait le mouvement inverse. Les colis repas sont désormais en vente dans les supermarchés de Sainsbury’s. Eh oui, tout simplement dans les rayons. Quant au magasin de box repas anversois HNGRY, il va fermer ses portes pour se concentrer uniquement sur les commandes, qui seront ensuite livrées à domicile (ou au bureau).


Aux Pays-Bas aussi ça bouge : la chaîne régionale Hoogvliet va livrer les courses à l’aide d’un caddie autonome, baptisé Ab. « Cela fera un effet bizarre de le voir circuler tout seul », admet le manager chargé du e-commerce. Toutefois vu les récents accidents avec des voitures autonomes, cette initiative nous inquiète un peu, et nous vous conseillons donc dans les semaines à venir d’éviter La Haye et ses alentours.


Bref, l’online devient offline et vice versa : le consommateur est capricieux et les retailers ne savent plus que faire. Et nous craignons que cela ne fera qu’empirer dans les années à venir.

 

Les shoppers virtuels

Quoi qu’il en soit cette semaine Lidl fêtait le premier anniversaire de son webshop belge, qui a déjà accueilli 13 millions de visiteurs virtuels. Le retailer souligne que parmi ces e-acheteurs figurent bon nombre de clients âgés de 50 à 60 ans, voire plus. Mais comment savent-ils cela ? Nous nous posons la question. Ont-ils reçu dans leur mailbox des listes de courses écrites d’une main tremblante sur papier ligné ?


Quant à Albert Heijn, on peut dire beaucoup de choses à son sujet, sauf qu’il ne tient pas parole. A peine le groupe Ahold Delhaize avait-il annoncé qu’Albert Heijn continuerait d’ouvrir de nouveaux magasins en Flandre, qu’une confirmation concrète s’en est suivie : d’ici peu AH ouvrira son premier magasin en périphérie bruxelloise, à Wemmel plus précisément. Le retailer y recherche la compagnie de Colruyt, mais également de Delhaize et de Carrefour Market. Ça promet ! Détail étonnant : c’est le groupe campinois Peeters-Govers qui exploitera le magasin. Qu’est-ce que cela cache encore ? Méfions-nous !


Gourmandises, ou non ?

Dans la rubrique ‘gourmandises’ que nous avons pu goûter cette semaine : une bière ancienne dans de nouvelles bouteilles chez Rodenbach. Un Fanta bien frais dans une bouteille en plastique étonnante en forme de spirale asymétrique, qui au premier coup d’œil nous a donné l’impression d’être restée trop longtemps au soleil. Mais non, c’est voulu, la forme doit refléter une image ‘fun’.  Chez Spadel les contenants n’ont pas changé, ni le contenu d’ailleurs. Le chiffre d’affaires a évolué favorablement, mais les gros investissements dans le lancement d’un nouvel assortiment de limonades ont pesé sur le bénéfice.


Toujours à propos de gourmandises : Ferrero, le fabricant de Nutella, Tic-Tac et autres Kinder surprises, a nommé un nouveau patron. Le premier à ne pas faire partie de la famille, mais néanmoins un Italien. Pas trop de folies quand même.


Parlant de folies : selon un récent rapport de tendances, 2017 sera l’année du yaourt aux légumes. Sérieusement. Et chez Dr. Oetker ils sont devenus fous à lier : le fabricant ajoute à sa gamme Ristorante une Pizza Dolce Al Choccolato. Oui, vous avez bien lu : une pizza surgelée sucrée, dont le fond est couvert de sauce au chocolat et le dessus parsemé de chocolat au lait râpé, de gouttelettes de chocolat noir et de petits morceaux de chocolat blanc. En vente en Allemagne dès le mois d’avril et donc probablement bientôt chez nous. Vous avez déjà l’eau à la bouche ? A la semaine prochaine !


Vous souhaitez recevoir chaque vendredi un résumé de l’actualité FMCG dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous ici pour la newsletter gratuite de RetailDetail Food.