Filet Pur : A la conquête de votre estomac

Filet Pur : A la conquête de votre estomac

L’actualité de cette semaine le prouve une fois de plus : nous n’avons plus le temps ni de faire du shopping, ni de cuisiner ou de manger. Mais avez-vous encore le temps de vous tenir au courant des principales infos food ? Pour sûr, grâce à ce résumé hebdomadaire de RetailDetail Food !

Le supermarché comme club de rencontres

Malgré le fameux accord salarial, le consommateur aura toujours une certitude : la vie devient de plus en plus chère. C’est ce qu’ils constateront au rayon fruits et légumes à partir du mois de mars. Non pas qu’il y ait soudainement une pénurie de pommes ou de poivrons, mais parce qu’ils devront payer les petits sachets dans lesquels ils les emballent pour les peser. Sept chaînes de supermarchés vont tester l’avenir de sachets durables, réutilisables et lavables. Et vous l’aurez deviner : ils ne sont pas gratuits …


Scandaleux, selon certains : une fois de plus il s’agit d’une mesure qui touche avant tout les célibataires, car que vous achetiez une seule tomate ou un kilo entier, le prix du sachet reste le même. Le député flamand Rob Beenders est sur la même longueur d’onde : il estime que les célibataires sont systématiquement désavantagés dans les supermarchés. Pour preuve il a calculé que les petites portions individuelles étaient proportionnellement plus chères que les emballages familiaux. Mais que lui répondre si ce n’est ‘it’s the economy, stupid?’ Et lui rappeler par la même occasion que le supermarché est l’endroit idéal pour faire des rencontres : ce qui se trouve dans votre caddie en dit long sur votre personnalité. Bref, les célibataires n’auront qu’ à se montrer sous leur meilleur jour lorsqu’ils font leurs courses, pour ainsi trouver l’âme sœur. Et ensuite fini les portions pour ‘single’. 


Grande liquidation

Cette semaine encore, ça bouge chez Carrefour Belgium. Le groupe va racheter neuf points de vente de la chaîne campinoise Tecno, afin de les transformer en Carrefour express. Pour ceux qui n’habitent pas en Campine : Tecno est une entreprise familiale locale, vieille de plus de 100 ans, mais qui vraisemblablement ne deviendra pas bicentenaire. Ces quinze dernières années le nombre de magasins a chuté : il n’en reste plus que 40. La grande liquidation a-t-elle commencé ?


Pour ceux qui sont trop paresseux pour se rendre au magasin, Carrefour teste l’appli bringr de bpost. Grâce à cette appli, vos courses seront livrées à domicile par des coursiers particuliers, un peu comme chez Uber ou Instacart. Les commandes seront livrées dès le lendemain, voire même dans les deux heures si vous passez commande dans un Carrefour express. En outre Carrefour va ouvrir 100 points de retrait supplémentaires cette année.

 
La lutte pour les parts d’estomac

Beaux projets que ceux de Carrefour, mais un peu contradictoires tout de même : miser pleinement sur l’e-commerce et en même temps ouvrir toujours plus de magasins physiques ? Combien de temps cela va-t-il encore durer ? D’autant plus que les Belges cuisinent de moins en moins et préfèrent se faire servir au restaurant. Ou se faire apporter des repas à domicile par des services de livraison, tels que Takeaway.com (maison-mère de notre pizza.be) qui vient de réaliser un excellent quatrième trimestre. Eh oui, la lutte pour les parts de marché devient une lutte pour les parts d’estomac. Be prepared !


Colruyt l’a bien compris et a donc décidé de lancer un produit ultra nourrissant, mis au point après un long processus de développement : aux dires du retailer, le repas à boire Boni Appetit est sain et apaise rapidement la faim, afin que les consommateurs n’aient plus à grignoter des snacks malsains comme encas. Car aujourd’hui nous n’avons plus le temps de manger convenablement. Mais aurons-nous encore le temps de faire notre shopping chez Colruyt ? Notez tout de même que Colruyt, qui s’est toujours profilé comme une retailer de marques A, investit de plus en plus dans une stratégie de labels privés innovants…, affaire à suivre.


Une pâte à tartiner dangereuse

Alors que Ferrero avait déjà suscité la polémique parce que ces friandises étaient à ce point irrésistibles qu’il était impossible pour le consommateur de garder la même taille de pantalon, cette semaine le fabricant italien était à nouveau dans le collimateur, comme en témoignent quelques titres inquiétants dans les journaux.


De quoi s’agit-il précisément ? Selon l’autorité européenne de la sécurité alimentaire EFSA l’huile de palme après avoir été chauffée, augmenterait les risques de cancer. Or le Nutella contient énormément d’huile de palme. Pourtant les ingénieurs de Ferrero prétendent que leur processus de fabrication est 100% sûr, ce qui n’a pas empêché certains supermarchés italiens de retirer la pâte à tartiner des rayons par mesure de précaution. Bonjour le patriotisme.


Attention : formation de gaz

La semaine dernière nous avons publié un article concernant un frigo malin, présenté au salon américain de la technologie CES, qui pourrait à terme avoir un sérieux impact sur le retail alimentaire.


Une autre innovation dont nous ne voulons certainement pas vous priver cette semaine est l’appli ‘Aire’, un test respiratoire personnel qui sur base de votre haleine peut prédire si certaines substances alimentaires provoqueront ou non des gaz dans votre système digestif. Burps? Même si à notre humble avis cette invention ne chamboulera pas le retail alimentaire, elle pourrait néanmoins améliorer « l’atmosphère » dans vos foyers. A la semaine prochaine !