Filet Pur prédit l’année food 2019

S’il n’y a pas d’actualités, nous en inventerons. Découvrez en exclusivité les événements qui s’annoncent dans l’univers FMCG, avant même qu’ils ne se soient produits, dans ce Filet Pur prémonitoire. 


En quête de réponses 

Contrairement à ce que vous pourriez penser, la vie d’un rédacteur en chef n’est pas toujours une promenade de santé. Pourtant une petite balade rafraîchissante peut parfois faire des miracles, lorsque certaines questions vous rongent, du style ‘que va provoquer l’arrivée de Jumbo en Belgique?’, ou encore ‘quand le consommateur sera-t-il enfin prêt à adopter l’e-commerce pour l’alimentaire ?’ Ainsi il y a quelque temps, errant à la recherche de réponses et d’éclaircissements, je m’égarais et me retrouvais par hasard devant un élégant immeuble, peint en rouge et gris, avec un éclairage festif, à deux pas des magnifiques bureaux de RetailDetail. Pourrais-je trouver ici les réponses à mes questions ?


Une voix aimable m’invita à entrer : « Racontez-moi, monsieur, qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? Français ? Grec ? Turc? » Tiens, parlait-elle de yaourt ? Je ne parvenais pas à distinguer son visage dans la pénombre et cet accent albanais aurait dû éveiller mes soupçons, mais j’étais envoûté. Ses mains joliment manicurées effleuraient gracieusement une boule de cristal !


« Euh, c’est pour mon Filet Pur », bredouillais-je.  « J’aimerais savoir, avant tout le monde,  ce que nous réserve le food retail dans l’année à venir. »


« Vraiment ? J’ai déjà une longue expérience, mais personne ne m’a jamais posé une question aussi étrange. Mais bon, le client est roi. Du moins si vous payez d’avance. »


La bouffe végane

Sur ce, elle se pencha profondément sur sa boule de cristal, me donnant ainsi une vue plongeante pour le moins intéressante. Mais quoi d’autre ?


« Je vois … je vois … que janvier sera le mois des portemonnaies vides et que les shoppers pourront venir piller gratuitement quasi tous les supermarchés, vêtus ou non de gilets jaunes. Dans certaines chaînes, c’est tout juste si, en plus, on ne leur offrira pas d’argent! »


J’étais un peu déçu. « Oui, oui, et les produits Weight Watchers seront tous en promotion. Pas très original ! » m’écriais-je. « Vu comme ça, c’est un jeu d’enfant de prédire l’avenir : il suffit simplement de revenir en arrière et  d’amplifier ce qui s’est passé ces dernières années. »

 

« Ok, ok, c’est bon. Je vais essayer de trouver quelque chose de plus intéressant. Cette année les marques A, les unes après les autres, lanceront une variante bio sur le marché. Sans exception. Plus encore : outre les versions sans gluten et sans lactose, elles proposeront aussi une alternative végane, allant de la mayonnaise au hamburger et au pizza jusqu’aux saucisses pour apéro. Bon pour la santé ? Hautement incertain. Bon de goût ? Mouais, pourvu qu’il n’y ait pas eu de souffrance animale. Ces végans ne sont pas à un euro près, car les principes ne sont pas à vendre. Ce sont de pauvres êtres anémiques, dont les papilles gustatives sont totalement flétries par négligence extrême. Non, en ce qui me concerne, donnez-moi plutôt un bon morceau de viande », gémissait-elle. « Et vous, vous en êtes ? »


Bétail déshydraté

Mouais, là encore elle ne m’apprenait pas grand-chose.  « En somme, rien de neuf sous le soleil, Madame la voyante. Ou avez-vous d’autres révélations surprenantes à me faire en matière de tendances food branchées et d’habitudes alimentaires révolutionnaires ? »


« Manger ? Oubliez ! Cette année la vague de chaleur débutera en mai pour se prolonger jusqu’en octobre. Les champs s’assècheront et le bétail dans les prés mourra de déshydratation. A partir de mi-juillet seules les algues marines seront encore vente au rayon légumes. Jef Colruyt se réjouit déjà ! Aah, quel homme ! »


A présent la voyante me regardait d’un œil étrange, à m’en donner des sueurs froides. Il était temps de poser les questions essentielles. Comme elle avait évoqué Colruyt, je lui demandais bien évidemment si le discounter comptait encore dans l’année à venir retirer d’autres produits de marques de ses rayons ?


« Un chaque mois, voilà en gros le planning. Après Mars, ce sera le tour d’Unilever, ensuite P&G, puis Mondelez, Kellogg’s, Henkel et Reckitt Benckiser. Ne cherchez aucune logique derrière ce plan, qui visiblement ne se déroulera pas par ordre alphabétique. Mais attention, tout cela est bien intentionné : Jef souligne à chaque fois qu’il travaille personnellement à une solution constructive. Et avec succès : avant même l’été Coca-Cola et AB InBev proposeront délibérément, par pure crainte, de baisser leurs tarifs d’environ 20%. »

 

La marque leader

“Alors maintenant racontez-moi ce qu’il adviendra d’Albert Heijn en Belgique. Partira? Partira pas?”


« Eh bien, à ce propos je perçois un message clair : lors de cette conférence de presse, très attendue, un Wouter Kolk dépité et un Frans Muller imperturbable annonceront que Delhaize deviendra la marque leader, non seulement en Belgique, mais dans toute l’Europe ! Personne ne croit plus en Appie, depuis qu’il ne cesse de perdre des clients. Le revirement chez Le Lion par contre impressionne les actionnaires. Dans le premier magasin pilote à Hilversum des Hollandais célèbres viennent s’émerveiller devant le homard, le champagne, le caviar végan et bien d’autres délicatesses. » Après quoi elle me regarda avec insistance. “Une bonne huître bien fraîche par exemple, ça ne vous dit rien ? »


Je soupirais profondément : bon dieu, drôle de voyante ! Je perdais vraiment mon temps. « Mais dites-moi ce fameux plan de transformation de Carrefour, va-t-il réellement porter ses fruits ? »


« Mais de quoi me parlez-vous encore ! Cette année l’hypermarché sera inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Il était temps ! Alors que doit faire Carrefour? Ils ne pourront faire autrement que de transformer le magasin d’Auderghem en musée. Après tout c’était le tout premier vrai hypermarché sur le continent européen, quoi qu’en disent les Français depuis des décennies. Vous le savez mieux que moi, n’est-ce pas ? Non, ils ont peut-être encore un avenir au Pakistan, mais ici ? »


Une tempête dans un verre d’eau

Je passais donc à la seule et unique question qui préoccupe le secteur tout entier : Jumbo va-t-il réellement disloquer le marché dans l’année à venir ? Ils prétendent avoir déjà fixé des dizaines d’emplacements. Combien y en aura-t-il d’ici octobre? Des centaines ?


 « Pffft, toute cette histoire autour de Jumbo n'est qu'une tempête dans un verre d’eau. La présomption est le début de la fin. Ce fameux Wout van Aert ne gagnera pas une seule course ce printemps.  Et qui se pointera à la grande réception d’ouverture en octobre ? Sans même une invitation ? Je vois déjà la scène : Jef Colruyt, un sourire narquois aux lèvres, flanqué de ses bons amis, Jack Ma et Jeff Bezos. Voilà de vrais hommes, pas des mauviettes comme vous. Ce sera un véritable 'Mexican Standoff' (Impasse mexicaine). Mais un combat inégal, évidemment. Frits van Eerd, qui comptait animer les festivités en survolant sept voitures parquées (les Sept certitudes, rappelez-vous) avec son bolide, se retire, blême. Money talks, bullshit walks. » Sur ce, elle éclata de rire.


« Mais comment savez-vous tout cela ? » lui demandais-je étonné.


« J’ai mes connexions. Il m’arrive d’avoir la visite de gros bonnets, qui sur le moment en disent parfois plus qu’ils ne devraient. The network always wins. Et une ligne de coke, ça peut toujours aider, évidemment. »


« Coke ? Aie, pas du Cola Zero j’espère ? »


« Désolée, votre temps est écoulé. Revenez me voir lorsque vous serez prêt », termina-t-elle la séance en ricanant. « Ou alors, allez faire des soldes chez Aldi. » Qu’insinuait-elle par cette dernière phrase, c’est une question qui me chipote encore aujourd’hui. Et vous, comprenez-vous ce qu’elle a voulu dire ? Si oui, faites-le moi savoir. A la semaine prochaine !

 

Vous souhaitez recevoir chaque vendredi un résumé de l’actualité FMCG dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous ici pour la newsletter gratuite de RetailDetail Food.