Filet Pur : Saucissons sur pattes et couches-culottes

Filet Pur : Saucissons sur pattes et couches-culottes
Tena Men

En cette première semaine de l’année nous n’avons que de bonnes résolutions  à formuler et l’actualité ne nous a pas fait faux bond. Votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food.

Sous un jour positif

Tout d’abord, une ‘délicieuse’ année 2017 à tous nos lecteurs fidèles et infidèles ! A en croire la presse financière, 2017 sera une excellente année en termes de croissance économique, d’emplois, d’investissements, d’entreprises débutantes et de percées technologiques. C’est noté ! Cette année nous, rédacteurs de Filet Pur, nous engageons à mettre tout en œuvre pour vous présenter le passionnant secteur qu’est le retail alimentaire sous un jour positif. Et vous, quelles sont vos bonnes résolutions ?


Comme à l’accoutumée le mois de janvier est une période propice pour Weight Watchers et NiQuitin, mais un peu moins favorable pour le secteur du tabac et des boissons. Chez les Britanniques le mois de janvier est surnommé Veganuary, le pendant de nos ‘Journées sans viande’ : une campagne surprenante de l’association de défense des animaux Peta incite les consommateurs à devenir vegan par respect pour le monde animal. Ces animaux sont des individus et non pas des saucissons sur pattes. Pensez-y lors de votre prochain lunch et contentez-vous de commander uniquement des légumes. Des légumes surgelés d’Ardo par exemple : sans pesticides grâce à l’utilisation de drones et de robots. Même le secteur agricole n’échappe pas à la disruption.


Coups francs

Pour Ahold Delhaize l’année a bien commencé : dans un rapport publié dernièrement, des analystes disent préférer Ahold Delhaize à Carrefour. La résilience et le potentiel de croissance sont les principaux arguments. Car admettons, durant l’année écoulée le groupe fusionné s’est efforcé d’améliorer la chaleureuse collaboration avec ses fournisseurs et de créer de nouvelles possibilités de chiffre d’affaires, comme s’il s’agissait de coups francs pour Dries Mertens.


De fait, nous n’entendons plus personne se plaindre, après tout ce remue-ménage. La plupart des fabricants de marques semblent relativement soulagés d’avoir pu obtenir un compromis honorable. Et les autres ont probablement fermé leur usine. Pour les clients fidèles de Delhaize aussi l’année a bien démarré, car ces jours-ci ils se voient offrir des dizaines de produits gratuits. Et ce n’est qu’un avant-goût  de ce que sera  l’année jubilée de la chaîne, à l’occasion du 150ème anniversaire du lion. Félicitations !


Connaissance non requise

Pas de plaintes non plus chez OKay, la formule de proximité de Colruyt Group. La chaîne vient d’ouvrir son 100ème magasin en Flandre, le 121ème en Belgique. Et d’autres suivront, car pour l’instant l’objectif est fixé à 180 points de vente. Et croyez-moi, dans deux ans ils jureront qu’il y a place pour 200 magasins. Nous vous le disions déjà  : un marché d’éviction …


Pour réaliser tous ces projets d’expansion, Colruyt a besoin d’effectifs, beaucoup d’effectifs. C’est pourquoi le groupe lance un programme de formation pour jeunes diplômés avec des qualités de dirigeant. La connaissance du secteur du retail n’est pas requise, nous dit-on, et peu importe les  études suivies. Pourvu que ça marche.


Des frigos intelligents

Les Anversois sont à nouveau gâtés : après l’ouverture réussie du marché Mercado dans le centre de la ville, un nouveau marché alimentaire couvert est prévu au Eilandje, dans les entrepôts Montevideo. A la grande joie de la rédaction de RetailDetail, car ces entrepôts se situent non loin de notre quartier général. Une joie qui fut de courte durée, car nous devrons, paraît-il, patienter jusqu’à 2020.


Pour contenter nos papilles il nous faudra donc pour l’instant nous tourner vers Amazon. L’e-tailer a lancé une marque maison pour séduire les foodies exigeants. Laissons-nous tenter. Et d’ici peu nous aurons certainement un frigo intelligent qui nous commandera automatiquement des gourmandises dont nous ne savions même que nous en avions envie.


Créatif avec des restes

Et une fois rassasié que fait-on ? On jette les restes à la poubelle ? Non, car le gaspillage alimentaire sera l’un des thèmes brûlant de 2017, comme il l’avait déjà été en 2016. Colruyt n’en est que trop conscient et élargit sa collaboration avec les Banques alimentaires. Une bonne nouvelle, mais pas vraiment un scoop : tout le monde le fait, rares sont les supermarchés qui n’ont pas d’accord avec l’une au l’autre association caritative pour les dons d’invendus.


Bientôt le gaspillage alimentaire sera donc banni de notre pays, ce qui du coup est une mauvaise nouvelle pour les initiateurs des Food Waste Awards, qui cette année seront décernés pour la première fois à ceux qui combattent le gaspillage alimentaire de manière créative. Que le brainstorming commence !


Briser le tabou

Rien n’échappe à l’attention de la rédaction de RetailDetail, notamment le potentiel d’un marché non exploité jusqu’à présent : les couches pour incontinence pour hommes. We kid you not. Le ‘roi des couches’ Bart Van Malderen de Drylock estime qu’il y a du potentiel en Amérique et plus près de chez nous Tena a lancé un spot télévisé pour le moins surprenant sur le sujet. L’incontinence masculine est un tabou qui doit absolument être brisé.


Des couches pour hommes : franchement, après avoir vu ce spot nous avons eu le besoin pressant (excusez du jeu de mot) de faire passer cette sensation moite en buvant une bonne bière bien fraîche, que nous pouvons désormais nous faire livrer à domicile, tout simplement, par UberEats. Alors pourquoi se priver ? Notre weekend a bien commencé et le vôtre ? A la semaine prochaine !