Filet Pur: Stupide, stupide, stupide !

Depuis les tranchées RetailDetail Food vous informe des derniers conflits dans l’univers des supermarchés. Le journalisme dans le retail prend des allures de reportage de guerre, mais pas de panique : Filet Pur a enfilé son gilet pare-balles !


Soyons fous

Le food retail est en guerre : cette fois c’est du sérieux. La première salve a été lancée dimanche soir et ce n’était pas un coup de semonce. « Soyons fous de temps en temps », ironisait un membre de la direction d’Albert Heijn Belgique sur les réseaux sociaux. Une pure provocation : distribuer gratuitement quasi tout son assortiment, c’est complètement fou ! Mais souvenez-vous Appie est venu en Belgique en promettant des ‘prix hollandais’ et il a donc tenu parole.


A présent c’est un peu le monde à l’envers, car en surfant sur le site web hollandais du retailer, on s’aperçoit à quel point il manque d’audace. Quel ennui ! Des ristournes d’à peine 10% et de temps en temps ‘un 2e à moitié prix’. Pauvres promotions. C’est ce qui s’appelle se moquer du client. Pas étonnant qu’AH y perde des parts de marché. C’est leur propre faute. Stupide, stupide, stupide!


Le mot magique

Non, estimons-nous heureux que la Belgique se libère des prix fixes.  Bientôt les shoppers n’auront plus aucune notion des prix, puisque tout leur est offert gratuitement, en échange de quelques données sur une carte de fidélité. En tout cas chez Colruyt ils ont les mains pleines à adapter les étiquettes de prix, tout en trichant un peu quand même : pour obtenir une boîte d’Elvea Cubetti au prix réduit de 63 cents, il vous faudra en acheter six. Mais bon, AH aussi a triché, en proposant la crème douche Nivea à prix étonnamment élevé. Eh oui, en temps de guerre la vérité est toujours la première victime.


L'Unizo veut leur envoyer l’inspection économique. Mais ces accusations de vente à perte ne sont que broutilles évidemment. Un combat d’arrière-garde. Stupide, stupide, stupide ! Et que pensent les consommateurs de toute cette histoire ? Ils sont en colère contre l’Unizo : « Les gens n’ont-ils même plus le droit de bénéficier de produits gratuits de temps en temps ? », fustigeaient-ils sur Facebook, ponctuant leurs messages d’emojis furieux. Le mot magique ‘gratuit’ ne rate jamais son effet. Difficile de trouver le juste équilibre entre la durabilité et le portemonnaie ….


Sniper

Bon nombre de critiques n’ont pas mâché leurs mots : ‘dumping’, ‘destructif’, ‘intenable’ … Vraiment ? On verra bien. N’avons-nous pas évoqué il y a quelques semaines le ‘une-deux’ entre Albert Heijn et Delhaize ? Eh bien, c’est parti. Bienvenue en 2019. La concurrence est prise en tenaille. Alors que Delhaize sournoisement détourne l’attention par une communication de crise concernant son action pour enfants, Appie, en véritable sniper, a le champ libre pour mitrailler la politique du meilleur prix du leader du marché, semaine après semaine. Finalement ce qui semblera intenable c’est la garantie du meilleur prix, car elle a ses limites. Stupide, stupide, stupide ! Par contre chez Ahold Delhaize ils n’ont pas de limites. Ni chez Amazon d’ailleurs, vous verrez bien.


Mais soyons honnêtes: jusqu’à présent il n’y avait pas chez nous de réelle concurrence au niveau des prix, tout simplement parce que tout le monde respectait la loi de Jef : seule une enseigne peut revendiquer le meilleur prix et cette enseigne s’appelle Colruyt. Et voilà que tout à coup un concurrent s’en lave les mains et c’est la guerre. Alors que faire ? ‘La manière la plus rapide de mettre fin à une guerre, c’est de la perdre’, dit un vieux proverbe. Wow, j’ai presque l’impression d’être un reporter de guerre, comme Rudi Vranckx. Où est mon gilet pare-balles? Eh  oui, les tirs sont à balles réelles.


Activistes de gauche 

Mais pas de guerre sans dommages collatéraux. Avec cette salve axée sur Colruyt, inévitablement  quelques balles se sont perdues, notamment direction Carrefour. Voyez ce qui se passe en France : un nouveau plan de sauvetage des hypermarchés taille dans le non-food et les jobs. Serait-ce mauvais signe ? Lorsqu’il pleut à Paris, il bruine à Bruxelles, non ? Et lorsqu’il pleut à Villeneuve-d’Ascq ? Alors Bruxelles n’est plus très loin. Ce magasin entièrement automatisé d’Auchan près de la frontière belge, n’est-ce pas un peu une déclaration de guerre ?


Mais terminons par une note positive. Geoffroy Gersdorff, Jef Colruyt et Xavier Piesvaux ont unanimement signé l’appel de ‘Sign for my Future’ pour une politique climatique plus ambitieuse. Probablement sous l’impulsion d’activistes d’extrême gauche, mais bon. L’un d’eux retire les cotons-tiges en plastique de son assortiment, tandis que l’autre propose des sachets en papier dans son rayon fruits et légumes, aux côtés de concombres emballés dans un film plastique rétractable, de tomates cerises dans des gobelets en plastique et de poivrons dans des sachets en plastique, mais soit.


« Jef, apporte-moi une Cara »

Colruyt pour sa part va bannir les listes de courses en papier : désormais il vous suffit de dicter votre liste et en prime vous recevrez des suggestions. Beau projet, mais les développeurs internes ont laissé passer quelques opportunités. Il vous faut par exemple dire ‘OK Google’ : question personal branding, on aurait pu faire mieux. Au lieu que cet assistant vocal réponde au nom de Jef. « Hey Jef, apporte-moi une pils Cara » De quoi booster le customer engagement, non ? Qui aura encore l’idée de déserter pour rejoindre les rangs d’Appie, gratuitement ou non ?


Mais bon, en attendant les prochains conflits – qui certainement ne tarderont pas – un peu de musique pourrait adoucir les mœurs. Ça vaut le coup d’essayer, non ? Tous ensemble : War, huh, yeah! What is it good for? Absolutely nothing! Say it again! A la semaine prochaine !

 

Vous souhaitez recevoir chaque vendredi un résumé de l’actualité FMCG dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous ici pour la newsletter gratuite de RetailDetail Food.