Filet Pur : Un défilé de bonnes intentions

Filet Pur : Un défilé de bonnes intentions

Cette semaine les retailers alimentaires se sont montrés sous leur meilleur jour. Incroyable ! Enfin, à quelques exceptions près. Voici le résumé hebdomadaire de l’actualité FMCG dans la joyeuse rubrique de RetailDetail Food !

Choix durable

Commençons par l’appel déchirant du consommateur aux supermarchés : « Aidez-nous, guidez-nous, éduquez-nous, car après tous ces scandales alimentaires, nous savons plus que faire. » Le citoyen a beau être attiré par les prix bas, l’idée que ces petits prix puissent entraîner la souffrance animale ou la faillite d'agriculteurs lui est insupportable. La campagne ‘Je suis plus que mon ticket de caisse’ va solutionner ce problème. Bravo !


Mais y avait-il réellement un problème ? Car, très vite a retenti la réponse réconfortante et unanime des supermarchés : « Aider les gens à faire des choix durables, nous le faisons déjà. » De fait, nous sommes allés vérifier pour vous : à l’achat de deux saucisses, deux gratuites (Delhaize), pain de viande 1+1 gratuit (Carrefour Market), 2kg de volaille + 2 kg gratuit (Intermarché), filet de poulet à 4,95 euros le kilo (Lidl), cuisse de poulet à 3,45 euros le kilo (Colruyt), deux morceaux de foie gras pour 2,99 euros (Aldi), côtes d’agneau à 6,99 le kilo (Match) … Eh oui, comme à leur habitude nos retailers ne manquent pas une occasion de vous inciter à une consommation de viande irresponsable. Une fois de plus ils illustrent avec excellence la différence entre la théorie et la dure pratique commerciale. « En théorie, la théorie et la pratique sont pareilles, mais dans la pratique ce n’est pas le cas », comme le disait mon ami Albert Einstein. Et il parlait d’un point de vue pratique.


Prix Nobel en vue

Bon d’accord, nous caricaturons un peu, mais c’est notre hobby chez Filet Pur. Car en fait, il faut bien le dire, la semaine dernière nos supermarchés se sont efforcés de se montrer sous leur meilleur jour. Un véritable défilé de bonnes intentions à n’en plus finir. Delhaize par exemple a raflé un ‘Food Waste Award’ pour avoir sauvé de la poubelle 2.635 tonnes de produits alimentaires invendus, pour les redistribuer à diverses associations caritatives locales. Gratuitement évidemment, conformément à l’actuelle politique commerciale du retailer.


Altruisme aussi chez Colruyt Group qui avec son app Apporto nous a fait monter les larmes aux yeux. Reconnecter les gens dans cette société froide et distante, c’est là l’unique intention du retailer. Un monde où des bénévoles chaleureux seraient prêts, nuit et jour, à faire les courses pour autrui, tel est l’objectif ultime. Le Prix Nobel de la paix est en vue, Frans ! Lidl pour sa part s’engage à ne plus vendre de sachets en plastique, mais uniquement des sacs durables. Une initiative qui s’inscrit dans la stratégie du retailer qui vise à réduire l’utilisation de plastique d’au moins 20% d’ici 2025.


Glaires et crampes intestinales

Quant à Carrefour, son app pour smartphone améliorée est appelée à devenir un véritable ‘coach santé’ pour le consommateur qui verra en clin d’œil si un produit est compatible avec ses allergies. Le retailer contribue ainsi à combattre les démangeaisons, les rougeurs, les glaires, le larmoiement des yeux, le sifflement des poumons et les  crampes intestinales. Bref, la qualité de vie dans notre pays va considérablement s’améliorer.


McDonald's aussi contribue au bonheur national brut, grâce à l’ouverture dans les cinq années à venir de 40 nouveaux restaurants, qui permettront la création de 2.000 nouveaux emplois. Un fameux boost en perspective pour le poids corporel national brut. Metro de son côté envisage l’ouverture d’un magasin à Charleroi, avec à la clé une cinquantaine de nouveaux jobs et des revenus supplémentaires pour les caisses communales.


PicNic, le supermarché online néerlandais, va livrer les courses dans quelques villes allemandes, mais pas (encore) chez nous. Nous aurions pourtant volontiers voulu tester ce concept. Le test chez nos voisins allemands s’est déroulé en toute discrétion sous le pseudonyme Sprinter. De plus les Néerlandais bénéficieront d’un petit coup de pouce d’Edeka, qui pourtant dispose de son propre service de livraison, Bringmeister. Quelque chose de beau serait-il en train de naître ? Bonne nouvelle aussi chez HelloFresh : le livreur de box repas devrait enfin être rentable d’ici la fin de cette année. Pas de quoi améliorer notre société, mais de quoi réjouir les investisseurs, bien que le jackpot soit encore loin.


Encore plus haut !

La semaine dernière nous vous parlions déjà des œufs de Pâques. Il semble à présent que nos retailers soient passés à côté de la tendance absolue de l’œuf de Pâques. Contrairement à la chaîne britannique Waitrose, qui a eu la lumineuse idée de vendre des œufs en forme de demi avocat, afin de leurrer les millennials, accros à ce fameux fruit vert. Et avec succès : le stock a été épuisé en un rien de temps, malgré le prix de 8 livres/pièce (environ 9 euros). Mundus vult decipi, comme dit le vieux proverbe romain : le monde veut être trompé. Et vous ?


Nous terminons par une communication de service : RetailDetail a un nouveau CEO, qui en guise de coming out a accordé un premier interview exclusif à l’auteur de cette rubrique. Nous nous étions attendus à une discussion conviviale qui mettrait en exergue les qualités de l’entreprise et son inégalable équipe. Que nenni ! « On peut toujours faire mieux », affirmait le nouveau CEO sévèrement. « Nous allons élever RetailDetail vers un niveau supérieur. » Comment ? Encore plus haut que les sommets déjà atteints ? Est-ce possible ? Ça nous a donné la tourniole. Heureusement le weekend nous attend pour nous en remettre. A la semaine prochaine !

 

Vous souhaitez recevoir chaque vendredi un résumé de l’actualité FMCG dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous ici pour la newsletter gratuite de RetailDetail Food.