Foodmaker suspend ses projets d’expansion en raison du coronavirus

Foodmaker

La chaîne de restauration rapide saine Foodmaker avait prévu l’ouverture de cinq nouveaux restaurants dans les mois à venir. Toutefois le coronavirus vient mettre des bâtons dans les roues des projets du CEO Lieven VanLommel. Dans un premier temps il importe de survivre.


Intensification de la collaboration avec Delhaize

Hier, Foodmaker a fermé spontanément ses treize restaurants take away. Bien qu’au sens strict  les établissements auraient pu rester ouverts, dans la pratique cela n’était pas réalisable. « S’il vaut mieux que les gens ne se rassemblent plus durant un moment, je ne vais pas faire travailler du personnel dans treize cuisines ou attirer des clients dans nos restaurants. Aujourd’hui tout se passe dans notre cuisine centrale », explique Vanlommel au journal De Tijd.


Le CEO espère compenser partiellement la perte de chiffre d’affaires en collaborant plus étroitement avec Delhaize, partenaire de Foodmaker depuis quelques années déjà. A partir d’aujourd’hui la chaîne élargit l’assortiment Foodmaker dans la plupart de ses supermarchés. Il s’agit pour l’essentiel de petits-déjeuners, de salades, de pâtes et de repas chauds. « En ce moment nos clients se rendent massivement au supermarché, c’est donc là que nous devons être présents », indique Vanlommel.


La survie avant tout

Vanlommel estime que les pertes de revenus occasionnées par la crise du coronavirus s’élèveront à environ 200.000 euros par semaine. En principe le CEO pourrait tout mettre à l’arrêt et introduire une demande de chômage temporaire pour son personnel, mais il ne le fait pas. « Les coûts ne s’arrêtent pas pour autant, notamment ceux liés aux contrats de bail de nos restaurants par exemple. De plus je veux respecter la mission de mon entreprise : proposer une alimentation saine aux gens. Foodmaker est supposé devenir le McDonald’s sain de l’Europe », souligne-t-il d’un air combattif.


Les investissements envisagés sont suspendus en raison de la crise du coronavirus : l’ouverture des cinq nouveaux restaurants en Belgique et en France prévue dans les prochains mois est donc reportée. Vanlommel a également l’intention de discuter avec les propriétaires des locaux et de réduire le budget marketing.