GAIA et Lidl dénoncent la souffrance des chevaux

GAIA et Lidl dénoncent la souffrance des chevaux

L’organisation de défense des animaux GAIA et le discounter Lidl appellent la Commission européenne et les (autres) supermarchés belges à suspendre l’importation de viande chevaline provenant d’Amérique, vu la maltraitance des chevaux dans ces pays.

« Preuves irréfutables de situations insoutenables »

Michel Vandenbosch, président de GAIA, ainsi que sa collègue suisse Sabrina Gurtner de Tierschutzbund Zürich, ont présenté un rapport accablant concernant l’importation de viande chevaline américaine en Europe. Le rapport, images à l’appui, témoigne des circonstances épouvantables dans lesquelles les chevaux sont achetés, transportés et abattus.


« Ces images contrastent radicalement avec les déclarations des supermarchés, qui continuent de prétendre que l’importation de viande de cheval  est conforme aux normes de l’UE », souligne l’activiste.


« Les supermarchés se laissent embobiner »

L’Union européenne importe chaque année 26.450 tonnes de viande de cheval provenant des Etats-Unis, du Canada, d’Uruguay, du Mexique et d’Argentine, dont 17.000 tonnes aboutissent dans notre pays. « La Belgique est la plaque tournante de la distribution de viande chevaline en Europe », affirme Michel Vandenbosch.


Non seulement les principales entreprises d’importation son belges (Equinox, Velda, De Nil, Multimeat et Chevideco), mais de plus celles-ci approvisionnent quasiment tous les supermarchés de notre pays. « A l'exception de Lidl, qui, suite aux révélations précédentes de GAIA, a décidé de ne plus vendre de viande chevaline fraîche en raison de l'absence de garanties sur le bien-être des animaux », précise GAIA.


« Actuellement, Colruyt ne vend que de la viande chevaline en provenance de Roumanie. Pourtant, GAIA avait dévoilé l'année passée les graves maltraitances sur chevaux qui ont cours dans ce pays également. Les chaînes de magasins qui vendent encore de la viande de cheval d'Amérique latine (Aldi/Renmans, Carrefour, Cora, Delhaize, Makro, Match, Intermarché et Spar)  considèrent que chaque morceau de viande provenant de ces pays peut être tracé afin d'en connaître l'origine précise. Rien n'est moins vrai », selon GAIA.


Concertation avec les supermarchés

Lidl dit « ne pas être surpris » par le rapport communiqué par GAIA. « Nous ne vendons plus de viande de cheval depuis trois ans environ, précisément en raison des problèmes de traçabilité de la viande. Ce choix nous a été dicté par notre politique en matière de bien-être animal. Les révélations de GAIA nous donnent la preuve que nous avons pris la bonne décision », estime Pieterjan Rynwalt, porte-parole de Lidl.


Le discounter appelle tous les autres acteurs « à suivre l’exemple de Lidl et de ne plus vendre de viande chevaline. Nous espérons que cette étude fera bouger les choses. » Et cela semble être le cas, car des discussions sont prévues très prochainement entre GAIA et les chaînes Intermarché, Makro, Cora, Carrefour, Renmans et Delhaize.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Les frères Mestdagh se retirent de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh

05/12/2017

Les frères Eric et John Mestdagh ont décidé de se retirer de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh à partir de l’été prochain. Ils resteront néanmoins impliqués dans les stratégies à long terme de l’entreprise.

Ahold fait la leçon à Delhaize : il faut innover plus rapidement

05/12/2017

Delhaize doit innover plus rapidement et c’est au directeur d’Albert Heijn, Wouter Kolk, d’apprendre aux Belges comment s’y prendre, affirme Dick Boer, CEO d’Ahold Delhaize dans une interview surprenante, où il évoque également Amazon et bol.com.

La bière d’AB InBev 3% plus chère à partir de l’an prochain

05/12/2017

A partir du 1er janvier les bières d’AB InBev coûteront en moyenne 3,04% plus cher. Pour le secteur de l’horeca la hausse de prix s’élèvera à 3,12% et pour les magasins à 2,83%. Cette mesure concerne l’ensemble de l’assortiment.

Les accises élevées pèsent sur l’industrie alimentaire belge

05/12/2017

L’an dernier l’industrie alimentaire belge a progressé d’environ 3%. Toutefois cette croissance est entièrement attribuable à l’exportation, car sur le marché intérieur on observe un recul de 1,7%, et ce pour la première fois en dix ans.

Back to top