GAIA n’est pas autorisé à accuser Renmans de maltraitance équine

GAIA n’est pas autorisée à accuser Renmans de maltraitance équine

GAIA n’est pas autorisée à accuser Renmans de maltraitance équine
Foto: Shutterstock

GAIA, l’organisation de défense des animaux, n’est pas autorisée à accuser la chaîne de boucheries Renmans de soutenir la maltraitance équine en Argentine.  La Cour d’appel de Bruxelles en a décidé ainsi suite à une plainte introduite par Renmans.

Un grave préjudice en termes d’image

Selon une campagne, GAIA reliait la chaîne belge de boucheries Renmans aux mauvais traitements infligés aux chevaux argentins destinés à l’abattage, puisque le groupe de boucheries vend de la viande équine en provenance d’Argentine.  Cette viande répond à des exigences très strictes et ne peut donc pas être liée à de la maltraitance, estime Renmans, qui a porté plainte contre l’organisation de défense des droits des animaux pour cause d’atteinte à la réputation.

 

En premier instance, le tribunal avait déjà donné raison à la chaîne de boucheries et le tribunal a confirmé cette décision en appel : les campagnes de GAIA portent gravement atteinte aux intérêts et à la réputation de Renmans, tel est le verdict selon le journal De Tijd.  L’organisation ne peut plus prétendre que la chaîne de boucheries soutient la maltraitance des chevaux argentins destinés à l’abattage.

 

GAIA avait déjà dû retirer un article intitulé ‘Renmans fait souffrir les chevaux’ et l’organisation n’est plus autorisée à montrer des images de chevaux maltraités aux clients de Renmans pour insinuer un lien entre les deux.

 
La campagne contre la maltraitance des chevaux destinés à l’abattage se poursuit

Le dirigeant Rik Renmans est satisfait du jugement, même si le tribunal n’a pas répondu favorablement à la demande d’indemnisation des honoraires d’avocat qui s’élèvent à 12.000 euros.  GAIA est également autorisé à nommer Renmans comme vendeur de viande de cheval d’origine argentine et de lier ainsi (indirectement) la chaîne de boucheries à la maltraitance équine dans ce pays.  Tant qu’il n’y a pas d’accusation directe, GAIA peut continuer à faire campagne à ce sujet.

 

« La viande vendue dans nos boucheries, y compris la viande équine d’Argentine bien entendu, répond à des exigences strictes en matière de traçabilité et bien-être animal », répond Rik Renmans, PDG de l’entreprise familiale qui compte 400 boucheries réparties en Belgique, au Luxembourg et en France.

 

D’autre part, l’organisation GAIA est déçue mais ne perd pas de temps pour répandre de nouvelles images de chevaux blessés, négligés et maltraités, destinés à l’abattage en Amérique latine.  « Nous ne nous laisserons pas réduire au silence », a déclaré Michel Vandenbosch.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

HelloFresh augmente ses investissements au détriment du bénéfice

14/08/2018

Malgré la promesse d'un bénéfice pour la fin de l'année, le livreur de box repas HelloFresh opte finalement pour de nouveaux investissements. Après un solide 2ème trimestre, l'entreprise mise sur la croissance aux Etats-Unis.

Le shopping sans caisse également disponible chez OKay

13/08/2018

Après les magasins Spar de Colruyt Group, l'enseigne OKay (Compact) adopte à son tour le shopping sans caisse. Avec l'app ‘Scan. Pay. Go.’ les clients n'ont plus besoin de faire la file à la caisse.

AB InBev veut enivrer l'Afrique

09/08/2018

Pour AB InBev l'Afrique est le marché de l'avenir. Le brasseur nourrit de hautes ambitions sur le continent : la prospérité et la population, qui de plus en plus appricie la bière, y augmentent rapidement.

Lidl met des voitures à disposition des shoppers

08/08/2018

"Votre propre voiture pour faire vos courses", voilà comment Lidl présente son nouveau service d'autopartage sur les parkings de ses supermarchés. Pour ce projet le discounter collabore avec Mazda Carsharing.

Ahold Delhaize : CA en baisse, bénéfice en hausse

08/08/2018

Alors qu'aux USA le CA d'Ahold Delhaize est sous pression, Delhaize Belgique confirme la tendance positive déjà perceptible au 1er trimestre, grâce aux 'légumes magiques'. Sur le plan online le groupe est sur la bonne voie.

Chez Walmart des robots préparent les commandes

07/08/2018

Le géant américain de la grande distribution Walmart teste des robots capables de préparer les commandes en ligne : ils collectent les produits secs, réfrigérés et surgelés dans l'entrepôt, tandis que le personnel se charge de choisir les produits frais.