Georges Plassat, PDG de Carrefour : « La guerre des prix mène au désastre » | RetailDetail

Georges Plassat, PDG de Carrefour : « La guerre des prix mène au désastre »

Georges Plassat, PDG de Carrefour : « La guerre des prix mène au désastre »

Georges Plassat, PDG de Carrefour, redoute des catastrophes dans le secteur retail français si les distributeurs continuent leur guerre effrénée des prix . « La distribution a un rôle à jouer dans l’accessibilité des prix, mais si on continue comme ça, on va au désastre: baisse des investissements, réduction des emplois, déclin de l’innovation et de la recherche », a-t-il déclaré lors d’une interview accordée au magazine professionnel LSA.

Les parts de marché sont surestimées

La recherche permanente du prix le plus bas fait rage, particulièrement en France. Les distributeurs se livrent un combat acharné pour ressortir vainqueur des comparaisons de prix, principalement Leclerc : « J’ai du respect pour nos concurrents mais je n’adhère pas à toutes leurs méthodes », indique Plassat.


« Tout le monde parle d’indices de prix et de parts de marché. Tous les jours, toutes les semaines, tous les mois. Ça n’a pas de sens. Cette course à la puissance ne séduit plus personne, les jeunes la rejettent et les anciens sont fourbus », explique Plassat. Il estime toutefois que Carrefour ces dernières mois a considérablement amélioré son image-prix, mais pour lui ressortir vainqueur des comparateurs de prix n’est pas un but en soi.


« Le prix doit aujourd’hui reconnaître la valeur ajoutée de chacun », estime Plassat. « Regardez le prix du lait. Il faut sortir de la crise. Quel consommateur réfute l’idée de payer son lait 2 centimes de plus au litre s’il sait que les agriculteurs qui le produisent vont vivre décemment de leur métier? »


Selon Plassat une baisse des prix ne va pas nécessairement de pair avec une hausse des volumes. « On ne va pas se gaver de pommes parce que leur prix a baissé de 0,20 € au kilo! … mais cela a néanmoins entraîné une surcapacité de production.  L’embrasement concurrentiel banalise l’acte de consommation. »

 

Carrefour a renforcé sa stratégie et accorde davantage de pouvoir décisionnel aux responsables locaux des hypermarchés français. Ils décident eux-mêmes de l’importance réservée aux produits saisonniers et promotionnels.


Par ailleurs Carrefour souhaite optimaliser la chaîne d’approvisionnement, la gestion du stock et l’informatique. Tout ceci devrait contribuer à augmenter la la marge opérationnelle en France.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nestlé a perdu les quatre doigts KitKat

23/04/2018

La forme des ‘quatre doigts’ de la barre chocolatée KitKat n’est pas assez emblématique pour en donner le droit exclusif à Nestlé.  La Cour de justice européenne met ainsi fin à une longue bataille juridique entre KitKat et Leo

Filet Pur : Des poses torrides dans le rayon des produits frais

20/04/2018

Les experts météorologiques de RetailDetail Food prévoient déjà un été torride pour le secteur des FMCG.  Pourquoi ?  C’est ce que dévoile sans détours notre aperçu hebdomadaire sérieusement épicé.

L’UE vote une loi pour de meilleurs labels bio

20/04/2018

Le Parlement européen a adopté une loi règlementant le secteur bio de manière plus stricte, mais aussi plus juste et plus claire.  C’est notamment via un label bio et des règles d’importation que l’Europe veut soutenir la production bio nationale.

Heineken et Bavaria cherchent leur bonheur hors Europe

19/04/2018

Les groupes brassicoles Heineken et Bavaria enregistrent des chiffres de vente en hausse sur un marché européen de la bière pourtant en difficulté.  Bavaria a réalisé un CA record l’an dernier, tandis que le volume de Heineken a augmenté de 4,3% au trimestre précédent.

Danone enregistre la plus forte croissance de chiffre d'affaires comparable en 5 ans

19/04/2018

Le géant français de l’alimentation Danone a connu un excellent premier trimestre.  Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9% sur base comparable, soit la meilleure performance de ces cinq dernières années.

Des produits pour bébés viennent élargir l’assortiment de marques distributeur chez Lidl

19/04/2018

Lidl peut tout doucement échanger son rôle de discounter contre celui de retailer complet.  La chaîne de supermarchés lance sa propre gamme de produits pour bébés de marques distributeur Lupilu et Cien, déjà fortement appréciées par la clientèle.