Georges Plassat, PDG de Carrefour se limite à de petites mesures

Georges Plassat, PDG de Carrefour se limite à de petites mesures

Ce jeudi 30 août à l’occasion de la présentation des résultats  semestriels, Georges Plassat, nouveau PDG de Carrefour depuis le mois de mai dernier,  n’a pas fait de grandes révélations quant à son plan de redressement  de l’enseigne à la dérive.  Il s’est limité à communiquer une série de petites mesures.

Pourtant le défi  à relever n’est pas des moindres pour le géant français de la distribution. Carrefour perd des parts de marché sur son marché intérieur français, qui représente 43% de son chiffre d’affaires. En Espagne et en Italie, deux pays en plein crise, où le distributeur réalise 20% de ses ventes, les résultats sont décevants. De plus le groupe doit faire face à une lourde dette de 9,6 milliards d’euros.


Pas de mesures spectaculaires

Plassat estime qu’il faudra  trois ans pour remettre Carrefour sur les rails. Il n’a pourtant pas encore annoncé des mesures spectaculaires. Toutefois il a confirmé la suppression de  500 à 600 emplois sur les 7.500 dans les sièges centraux  en France, mais sur base de départs volontaires.


Par ailleurs, après l’échec de la  tentative de vente en 2010, les deux points de vente à Singapour fermeront leurs portes d’ici la fin de cette année.


Carrefour fait  également le point sur la situation des  marchés, tels que la Pologne, la  Turquie et l’Indonésie. « Les chaînes locales y sont mieux implantées que nous », explique le PDG. Les gains obtenus par la cession de ces marchés pourraient être réinvestis sur le marché intérieur ou être utilisés pour réduire l’endettement.  « Nous devons générer du cash flow, contrôler les coûts  et réduire notre dette »,  souligne-t-il. Récemment  Carrefour s’était déjà retiré de la Grèce.


‘Deal’ avec les fournisseurs

Plassat divulgue également quelques directives commerciales. Vu la crise économique, l’enseigne promet des  « prix bas tous les jours », avec néanmoins des périodes de promotions, mais «  moins nombreuses et plus ciblées ». Pour ce faire, le directeur propose un ‘deal’ à ses  fournisseurs : ils auront droit à davantage de place dans les rayons, à condition qu’ils se montrent compétitifs.


D’autre part les managers de magasins bénéficieront d’une plus grande autonomie. Ainsi  la publicité se focalisera sur les accents locaux, ainsi que sur le canal online. Les fournisseurs locaux eux aussi auront davantage de possibilités.


‘Planet’ disparaît

Plassat n’entend pas toucher aux hypermarchés déficitaires très controversés. Selon  lui  la raison d’être de Carrefour est de proposer  aux clients une formule ‘tout en un’  dans des hypermarchés,  situés principalement en dehors de la ville. Par contre il veut se défaire du concept ‘Planet’, estimant « qu’il  faut en finir avec la confusion des différents formats et que le nom Carrefour se suffit à lui-même". Selon lui il faut redonner à chaque format sa propre identité. A ce titre il cite les concepts Market, City et Montagne.


Carrefour annonçait hier des résultats dépassant les attentes pour le premier semestre 2012.  La bourse a réagi de manière positive à cette annonce :  le  titre Carrefour a grimpé de 6,7% à 16,81 euros à la clôture.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


« Le gastro-nationalisme menace notre industrie alimentaire »

21/06/2017

L’exportation de produits alimentaires belges est en plein essor, mais des mesures protectionnistes larvées constituent une menace. De plus les achats transfrontières et la pression sur les prix pèsent sur le CA national, affirme la Fevia.

Delhaize franchit le cap des 30 Shop & Go ouverts 24/7

21/06/2017

Depuis un certain temps déjà Delhaize mise sur sa formule de proximité Shop & Go avec ses horaires d’ouverture élargis. Certains sont même ouverts 24/7 et leur nombre se multiplie. Aujourd’hui ils sont 32 à ne jamais fermer leurs portes.

AB InBev veut céder deux marques de bière allemandes

21/06/2017

AB InBev cherche un repreneur pour ses marques de bière allemandes Hasseröder et Diebels. Le géant brassicole belge espère que cette cession lui rapportera environ 200 millions d’euros.

Colruyt Group : chiffre d’affaires en hausse de plus de 3%

20/06/2017

Au cours de l’exercice 2016/2017 le chiffre d’affaires de Colruyt Group a progressé de 3,4% à 9,493 milliards d’euros. Le bénéfice a lui aussi augmenté, bien que cette hausse soit attribuable à la cession de Pro à Pro finalisée le 1er février.

La cession de Devos Lemmens & co devrait rapporter 1 milliard d’euros

20/06/2017

La société de capital-investissement CVC a mandaté les banques d’affaires UBS et Messier Maris en vue de rechercher un repreneur pour Continental Foods à Puurs, où sont fabriquées les sauces Devos Lemmens, entre autres.

La Hongrie peut interdire l’étoile rouge de Heineken

20/06/2017

La Commission européenne a laissé entendre qu’elle ne s’opposait pas à l’interdiction que la Hongrie veut instaurer pour certains symboles, notamment l’étoile rouge utilisée dans le logo de Heineken.

Back to top