Georges Plassat, PDG de Carrefour se limite à de petites mesures

Georges Plassat, PDG de Carrefour se limite à de petites mesures

Ce jeudi 30 août à l’occasion de la présentation des résultats  semestriels, Georges Plassat, nouveau PDG de Carrefour depuis le mois de mai dernier,  n’a pas fait de grandes révélations quant à son plan de redressement  de l’enseigne à la dérive.  Il s’est limité à communiquer une série de petites mesures.

Pourtant le défi  à relever n’est pas des moindres pour le géant français de la distribution. Carrefour perd des parts de marché sur son marché intérieur français, qui représente 43% de son chiffre d’affaires. En Espagne et en Italie, deux pays en plein crise, où le distributeur réalise 20% de ses ventes, les résultats sont décevants. De plus le groupe doit faire face à une lourde dette de 9,6 milliards d’euros.


Pas de mesures spectaculaires

Plassat estime qu’il faudra  trois ans pour remettre Carrefour sur les rails. Il n’a pourtant pas encore annoncé des mesures spectaculaires. Toutefois il a confirmé la suppression de  500 à 600 emplois sur les 7.500 dans les sièges centraux  en France, mais sur base de départs volontaires.


Par ailleurs, après l’échec de la  tentative de vente en 2010, les deux points de vente à Singapour fermeront leurs portes d’ici la fin de cette année.


Carrefour fait  également le point sur la situation des  marchés, tels que la Pologne, la  Turquie et l’Indonésie. « Les chaînes locales y sont mieux implantées que nous », explique le PDG. Les gains obtenus par la cession de ces marchés pourraient être réinvestis sur le marché intérieur ou être utilisés pour réduire l’endettement.  « Nous devons générer du cash flow, contrôler les coûts  et réduire notre dette »,  souligne-t-il. Récemment  Carrefour s’était déjà retiré de la Grèce.


‘Deal’ avec les fournisseurs

Plassat divulgue également quelques directives commerciales. Vu la crise économique, l’enseigne promet des  « prix bas tous les jours », avec néanmoins des périodes de promotions, mais «  moins nombreuses et plus ciblées ». Pour ce faire, le directeur propose un ‘deal’ à ses  fournisseurs : ils auront droit à davantage de place dans les rayons, à condition qu’ils se montrent compétitifs.


D’autre part les managers de magasins bénéficieront d’une plus grande autonomie. Ainsi  la publicité se focalisera sur les accents locaux, ainsi que sur le canal online. Les fournisseurs locaux eux aussi auront davantage de possibilités.


‘Planet’ disparaît

Plassat n’entend pas toucher aux hypermarchés déficitaires très controversés. Selon  lui  la raison d’être de Carrefour est de proposer  aux clients une formule ‘tout en un’  dans des hypermarchés,  situés principalement en dehors de la ville. Par contre il veut se défaire du concept ‘Planet’, estimant « qu’il  faut en finir avec la confusion des différents formats et que le nom Carrefour se suffit à lui-même". Selon lui il faut redonner à chaque format sa propre identité. A ce titre il cite les concepts Market, City et Montagne.


Carrefour annonçait hier des résultats dépassant les attentes pour le premier semestre 2012.  La bourse a réagi de manière positive à cette annonce :  le  titre Carrefour a grimpé de 6,7% à 16,81 euros à la clôture.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top