Godiva se retire d'Amérique du Nord

Godiva se retire d'Amérique du Nord
Shutterstock.com

Le chocolatier de luxe Godiva ferme tous ses magasins en Amérique du Nord. Cette décision est motivée par la crise du coronavirus. La marque veut désormais se concentrer sur les ventes par l’intermédiaire d'autres détaillants et sur le commerce électronique.

 

Autres modèles de consommation

Au total, 128 magasins sont concernés, dont 11 au Canada, rapporte CTV News. Ils seront tous fermés d’ici à la fin du mois de mars. On ignore combien de salariés perdront leur emploi. Le chocolatier de luxe, aux mains d'un groupe turc depuis 2007, conservera ses points de vente propres en Europe, au Moyen-Orient et en Chine.

 

Ces fermetures contrastent fortement avec la stratégie de croissance annoncée en 2019, envisageant l’ouverture de 2 000 « Godiva Cafés » à travers le monde, dont plus de 400 en Amérique du Nord. À cause de la crise du coronavirus, les magasins de l'entreprise accueillent beaucoup moins de clients. Ils sont évidemment très dépendants du tourisme. En Amérique du Nord, le fabricant de pralines veut maintenant se concentrer sur les ventes par l'intermédiaire d'autres détaillants et sur le commerce électronique.

 

« Godiva est déjà disponible auprès de nombreux détaillants en Amérique du Nord et nous continuerons à y accroître notre présence, sans rien perdre de la qualité, du goût et de l'innovation d’excellence qui font notre réputation depuis notre création à Bruxelles en 1926 », explique le PDG, Nurtac Afridi.