Grèves chez Carrefour et Mestdagh

Grèves chez Carrefour et Mestdagh

Grèves chez Carrefour et Mestdagh
© RetailDetail

Bon nombre d’employés de supermarchés belges de Carrefour ont débrayé après l’annonce du plan, jugé « désastreux », du groupe français et du franchiser Mestdagh.

Crise chez Carrefour

Certains hypermarchés ont gardé portes closes (notamment celui des Grands Prés à Mons, Belle-Ile à Liège et Haine-Saint-Pierre), tandis que d’autres sont restés ouverts malgré la grève du personnel. Il ne s’agit pas d’une grève organisée, affirme le syndicat socialiste SETCa/BBTK. La rencontre d’hier entre la direction et les syndicats s’est déroulée de manière tumultueuse, explique Myriam Delmée, vice-présidente du SETCa : la direction a clarifié certains points, mais n’a rien concédé. En  janvier le distributeur français avait annoncé le licenciement de 1233 personnes, bien que ce nombre ait été quelque peu réduit depuis.


Carrefour qualifie la grève de « surprenante » : « Nous comprenons les émotions du personnel, mais ne saisissons pas pourquoi ce mouvement intervient maintenant. Nous sommes en pleines négociations et nous progressons. Nous avons déjà fait de concessions », explique le porte-parole Baptiste van Outryve. La grève pourrait se prolonger et d’autres supermarchés pourraient rejoindre le mouvement. Ainsi les magasins de Marche et Zinnik resteraient fermés vendredi et samedi.


Colère chez Mestdagh

Chez Mestdagh, franchiser de Carrefour, 20 des 53 supermarchés en gestion propre sont restés fermés, certains le sont depuis lundi déjà. Le centre logistique et le siège social sont également fermés. « Nous laissons la libre appréciation au personnel de travailler ou pas. La CNE rappelle quand même à ses affiliés que ce sont des pertes de salaire et qu'il ne faut pas qu'ils s'épuisent car on aura besoin de toute leur énergie pendant les négociations sociales », indique Danny Dubois du syndicat chrétien.


Lundi le groupe Mestdagh annonçait des mesures draconiennes vu les circonstances économiques. Le groupe n’envisage pas de fermetures de magasins, mais compte néanmoins supprimer 450 emplois et demandera une plus grande flexibilité aux employés restants.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

L'ex-dirigeant de Carrefour renonce finalement à sa prime royale de départ

18/06/2018

Georges Plassat, l’ancien PDG de Carrefour, renonce à la généreuse indemnité de départ qui était prévue pour lui. Une décision qu’il a prise sous la pression de l’opinion publique.

Le supermarché en ligne Wink.be jette l’éponge

18/06/2018

Le groupe Louis Delhaize met un terme à son webshop Wink.be. Depuis sa création en 2013, le spécialiste des courses en ligne n’a jamais eu la moindre perspective de rentabilité.

Un protocole d’accord concernant le plan de transformation chez Carrefour

15/06/2018

La direction de Carrefour Belgique a conclu un protocole d’accord avec les syndicats concernant le plan de transformation de la chaîne de supermarchés. Quelque 250 emplois seront sauvés.

Filet Pur : Un estomac rempli d’angoisses

15/06/2018

Au menu de ce résumé hebdomadaire de RetailDetail Food : qui est le vrai patron de Carrefour Belgium, pourquoi manger sain n’est pas si sain que ça, pourquoi l’alcool nous remonte le moral et que manigance Jumbo. Bon appétit !

Alter’Native Food: A place apart at the upcoming SIAL Paris !

14/06/2018

(Advertorial) From 21st to 25th of October, Paris will be the world's food capital. 7,200 French and international exhibitors will be presenting their innovations among 21 exhibitions sectors.

Démission de Johnny Thijs en tant que président de Spadel

14/06/2018

Johnny Thijs  renonce à sa fonction de président de Spadel, producteur d’eau minérale. Son mandat devait se prolonger jusqu’en 2020, mais l’ancien patron de la poste a décidé d’y mettre fin pour des raisons personnelles, rapporte le journal De Tijd.