Grand Frais a des vues sur Liège

Shutterstock.com

Le détaillant français Grand Frais, spécialiste des produits frais, souhaite ouvrir plusieurs nouvelles succursales en périphérie de certaines villes wallonnes.

 

Ans

Dans un premier temps, Grand Frais jette son dévolu sur Liège, plus précisément sur Ans. Selon la RTBF, la chaîne française a déjà introduit une demande pour la construction d’un hall de 1 000 m² en face du Decathlon local. Le détaillant envisagerait également de s'implanter dans d'autres zones urbaines en Wallonie. Depuis 2013, il dispose d’un magasin à Messancy, dans la province du Luxembourg, près de la frontière française.

 

Le concept de Grand Frais est plutôt inédit : une formule hybride entre le marché de produits frais couvert d'antan et le supermarché traditionnel. La gamme se compose exclusivement de produits alimentaires, répartis en cinq univers : fruits et légumes, viande, fromages, poissons et produits de boulangerie. La plupart des produits sont en libre-service. Les caisses enregistreuses rappellent également le supermarché traditionnel.

 

Un modèle de croissance dépassé ?

Si la chaîne connaît une forte croissance en France et est rapidement devenue le détaillant le plus populaire du pays, les choses pourraient être plus compliquées en Wallonie. L'Observatoire du commerce, un organe consultatif wallon, a récemment émis un avis négatif. Le modèle de croissance de Grand Frais consiste à s'installer en banlieue pour profiter de l'attrait des hypermarchés proches, en l'occurrence Makro et Cora. Cette stratégie va à l'encontre de l'opinion des experts, qui préconisent le renforcement des centres des villages et des villes en vue de les rendre à nouveau attractifs.

 

Une décision qui s’annonce donc difficile pour les autorités compétentes, d’autant plus que le nouveau Grand Frais pourrait créer une cinquantaine d'emplois.