Grand Marnier cherche à s’allier à un acteur mondial | RetailDetail

Grand Marnier cherche à s’allier à un acteur mondial

Grand Marnier cherche à s’allier à un acteur mondial

Le groupe français de vins et spiritueux Marnier-Lapostolle, propriétaire notamment de la marque Grand Marnier, cherche à s’allier à un acteur mondial sur le marché des boissons fortes afin d’accélérer son expansion.

Un seul distributeur pour le monde entier

Marnier-Lapostolle a mandaté Transaction R, une filiale de la banque Rothschild, afin de lui trouver un partenaire financier, de préférence actif dans le secteur des boissons fortes. Celui-ci sera chargé de la commercialisation mondiale de Grand Marnier et de l’uniformisation de la distribution, aujourd’hui morcelée.


En effet actuellement la célèbre liqueur à l’orange, utilisée notamment pour les crêpes Suzette et le cocktail Grand Cosmopolitan, est distribuée par le groupe Moët Hennesy (LVMH) aux Etats-Unis et en Chine, par le britannique Diageo en Europe et en Inde et par des distributeurs indépendants en Afrique et en Amérique latine.


Une entreprise familiale vieille de près de deux siècles

Avec un chiffre d’affaires de 126,8 millions d’euros en 2013, le groupe français de vins et spiritueux Marnier-Lapostolle  est un acteur modeste sur le marché des boissons fortes. Outre sa marque phare Grand Marnier, l’entreprise  produit et commercialise également d’autres spiritueux, notamment Navan (une liqueur vendue exclusivement aux USA et au Canada), Marnier (cognac), Cherry Marnier (une liqueur aux cerises) et Lapostolle (armagnac).


Le portefeuille des boissons fortes représenté 80% du chiffre d’affaires. La partie restante du chiffre d’affaires provient des vins de Sancerre et des vins chiliens (Casa Lapostolle). Bien que cette entreprise familiale, fondée en 1827, soit française à 100%, elle ne réalise que 7,4% de son chiffre d’affaires sur son marché domestique, alors que les Etats-Unis, son principal marché, représentent 60% du chiffre d’affaires.


Plusieurs noms d’éventuels candidats-investisseurs/repreneurs circulent déjà : outre les partenaires de distribution actuels Diageo et LVMH, on évoque également le français Pernod-Ricard, l’américain Brown-Forman, l’italien Campari, l’écossais William Grant, le japonais Suntory et le bermudien Bacardi-Martini.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Les supermarchés s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs lors des négociations. Selon certains distributeurs des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Autriche, cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

La chaîne de restaurants belge Umamido s’en va conquérir les pays voisins

20/02/2018

La chaîne de restaurants belge Umamido, spécialisée dans les plats à base de nouilles, envisage une expansion internationale l’an prochain et l’ouverture de nouveaux établissements en Belgique. Umamido  sert des rāmen, une soupe à base nouilles d’inspiration japonaise.

La Jupiler disparaît des rayons durant quelques mois

20/02/2018

AB InBev lance un coup de pub étonnant : sa marque phare Jupiler disparaîtra des rayons durant quelques mois. Afin de ‘soutenir’ les Diables Rouges lors de la Coupe du Monde (ou pour en tirer profit) la marque s’appellera temporairement ‘Belgium’.

Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

A l’exemple de la France, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes. Le lait coûtera 1,05 €, afin que les agriculteurs obtiennent une marge plus importante.

Back to top