Grand Marnier cherche à s’allier à un acteur mondial | RetailDetail

Grand Marnier cherche à s’allier à un acteur mondial

Grand Marnier cherche à s’allier à un acteur mondial

Le groupe français de vins et spiritueux Marnier-Lapostolle, propriétaire notamment de la marque Grand Marnier, cherche à s’allier à un acteur mondial sur le marché des boissons fortes afin d’accélérer son expansion.

Un seul distributeur pour le monde entier

Marnier-Lapostolle a mandaté Transaction R, une filiale de la banque Rothschild, afin de lui trouver un partenaire financier, de préférence actif dans le secteur des boissons fortes. Celui-ci sera chargé de la commercialisation mondiale de Grand Marnier et de l’uniformisation de la distribution, aujourd’hui morcelée.


En effet actuellement la célèbre liqueur à l’orange, utilisée notamment pour les crêpes Suzette et le cocktail Grand Cosmopolitan, est distribuée par le groupe Moët Hennesy (LVMH) aux Etats-Unis et en Chine, par le britannique Diageo en Europe et en Inde et par des distributeurs indépendants en Afrique et en Amérique latine.


Une entreprise familiale vieille de près de deux siècles

Avec un chiffre d’affaires de 126,8 millions d’euros en 2013, le groupe français de vins et spiritueux Marnier-Lapostolle  est un acteur modeste sur le marché des boissons fortes. Outre sa marque phare Grand Marnier, l’entreprise  produit et commercialise également d’autres spiritueux, notamment Navan (une liqueur vendue exclusivement aux USA et au Canada), Marnier (cognac), Cherry Marnier (une liqueur aux cerises) et Lapostolle (armagnac).


Le portefeuille des boissons fortes représenté 80% du chiffre d’affaires. La partie restante du chiffre d’affaires provient des vins de Sancerre et des vins chiliens (Casa Lapostolle). Bien que cette entreprise familiale, fondée en 1827, soit française à 100%, elle ne réalise que 7,4% de son chiffre d’affaires sur son marché domestique, alors que les Etats-Unis, son principal marché, représentent 60% du chiffre d’affaires.


Plusieurs noms d’éventuels candidats-investisseurs/repreneurs circulent déjà : outre les partenaires de distribution actuels Diageo et LVMH, on évoque également le français Pernod-Ricard, l’américain Brown-Forman, l’italien Campari, l’écossais William Grant, le japonais Suntory et le bermudien Bacardi-Martini.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.