Grand Marnier cherche à s’allier à un acteur mondial

Grand Marnier cherche à s’allier à un acteur mondial

Le groupe français de vins et spiritueux Marnier-Lapostolle, propriétaire notamment de la marque Grand Marnier, cherche à s’allier à un acteur mondial sur le marché des boissons fortes afin d’accélérer son expansion.

Un seul distributeur pour le monde entier

Marnier-Lapostolle a mandaté Transaction R, une filiale de la banque Rothschild, afin de lui trouver un partenaire financier, de préférence actif dans le secteur des boissons fortes. Celui-ci sera chargé de la commercialisation mondiale de Grand Marnier et de l’uniformisation de la distribution, aujourd’hui morcelée.


En effet actuellement la célèbre liqueur à l’orange, utilisée notamment pour les crêpes Suzette et le cocktail Grand Cosmopolitan, est distribuée par le groupe Moët Hennesy (LVMH) aux Etats-Unis et en Chine, par le britannique Diageo en Europe et en Inde et par des distributeurs indépendants en Afrique et en Amérique latine.


Une entreprise familiale vieille de près de deux siècles

Avec un chiffre d’affaires de 126,8 millions d’euros en 2013, le groupe français de vins et spiritueux Marnier-Lapostolle  est un acteur modeste sur le marché des boissons fortes. Outre sa marque phare Grand Marnier, l’entreprise  produit et commercialise également d’autres spiritueux, notamment Navan (une liqueur vendue exclusivement aux USA et au Canada), Marnier (cognac), Cherry Marnier (une liqueur aux cerises) et Lapostolle (armagnac).


Le portefeuille des boissons fortes représenté 80% du chiffre d’affaires. La partie restante du chiffre d’affaires provient des vins de Sancerre et des vins chiliens (Casa Lapostolle). Bien que cette entreprise familiale, fondée en 1827, soit française à 100%, elle ne réalise que 7,4% de son chiffre d’affaires sur son marché domestique, alors que les Etats-Unis, son principal marché, représentent 60% du chiffre d’affaires.


Plusieurs noms d’éventuels candidats-investisseurs/repreneurs circulent déjà : outre les partenaires de distribution actuels Diageo et LVMH, on évoque également le français Pernod-Ricard, l’américain Brown-Forman, l’italien Campari, l’écossais William Grant, le japonais Suntory et le bermudien Bacardi-Martini.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Il y a pire encore

20/10/2017

Travailler dans le secteur FMCG n’est pas une partie de plaisir. Rares sont ceux qui ont le sourire, la plupart souffrent en silence. La preuve dans la rubrique hebdomadaire ironique de RetailDetail Food, truffée cette fois de conseils  utiles.

Metro : légère croissance en 2016/2017

20/10/2017

Selon un rapport provisoire, le chiffre d’affaires de l’allemand Metro a progressé de 1,6% durant l’exercice comptable  2016/2017. Sur base comparable il est également question d’une croissance, bien que minime. Metro se dit satisfait.

Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glace chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Back to top