Grand Marnier cherche à s’allier à un acteur mondial

Grand Marnier cherche à s’allier à un acteur mondial

Le groupe français de vins et spiritueux Marnier-Lapostolle, propriétaire notamment de la marque Grand Marnier, cherche à s’allier à un acteur mondial sur le marché des boissons fortes afin d’accélérer son expansion.

Un seul distributeur pour le monde entier

Marnier-Lapostolle a mandaté Transaction R, une filiale de la banque Rothschild, afin de lui trouver un partenaire financier, de préférence actif dans le secteur des boissons fortes. Celui-ci sera chargé de la commercialisation mondiale de Grand Marnier et de l’uniformisation de la distribution, aujourd’hui morcelée.


En effet actuellement la célèbre liqueur à l’orange, utilisée notamment pour les crêpes Suzette et le cocktail Grand Cosmopolitan, est distribuée par le groupe Moët Hennesy (LVMH) aux Etats-Unis et en Chine, par le britannique Diageo en Europe et en Inde et par des distributeurs indépendants en Afrique et en Amérique latine.


Une entreprise familiale vieille de près de deux siècles

Avec un chiffre d’affaires de 126,8 millions d’euros en 2013, le groupe français de vins et spiritueux Marnier-Lapostolle  est un acteur modeste sur le marché des boissons fortes. Outre sa marque phare Grand Marnier, l’entreprise  produit et commercialise également d’autres spiritueux, notamment Navan (une liqueur vendue exclusivement aux USA et au Canada), Marnier (cognac), Cherry Marnier (une liqueur aux cerises) et Lapostolle (armagnac).


Le portefeuille des boissons fortes représenté 80% du chiffre d’affaires. La partie restante du chiffre d’affaires provient des vins de Sancerre et des vins chiliens (Casa Lapostolle). Bien que cette entreprise familiale, fondée en 1827, soit française à 100%, elle ne réalise que 7,4% de son chiffre d’affaires sur son marché domestique, alors que les Etats-Unis, son principal marché, représentent 60% du chiffre d’affaires.


Plusieurs noms d’éventuels candidats-investisseurs/repreneurs circulent déjà : outre les partenaires de distribution actuels Diageo et LVMH, on évoque également le français Pernod-Ricard, l’américain Brown-Forman, l’italien Campari, l’écossais William Grant, le japonais Suntory et le bermudien Bacardi-Martini.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

La glace italienne, leader du marché en Europe

11/08/2017

Qui dit cuisine italienne pense inévitablement aux pâtes et aux pizzas, mais les Italiens jouissent également d’une solide réputation pour leurs glaces. Au niveau de la producton ils sont leader du marché européen. 

Le personnel du magasin Albert Heijn à Anvers malade d’inquiétude

11/08/2017

La moitié du personnel du supermarché Albert Heijn à la Groenplaats à Anvers est malade ou absent en raison de l’inquiétude qui règne concernant l’avenir du magasin. Celui-ci doit être cédé suite à la fusion, mais il ne trouve pas acquéreur.

Oprah Winfrey s’associe à Kraft Heinz

10/08/2017

La star américaine de la télé Oprah Winfrey, en collaboration avec Kraft Heinz, a développé une gamme de « potages et plats sains et nourrissants ». Ces produits doivent permettre au groupe de stimuler la croissance du chiffre d’affaires.

« Un seul magasin anversois bloque la fusion Albert Heijn-Delhaize en Belgique »

10/08/2017

La fusion d’Albert Heijn et Delhaize en Belgique n’est toujours pas accomplie. En cause : un seul magasin anversois, que le groupe ne parvient pas à vendre, écrit le journal De Standaard. Et ce un an après la finalisation de la fusion au niveau du groupe.

La Belgique toujours à la peine au sein du groupe Ahold Delhaize

09/08/2017

L’entreprise de supermarchés Ahold Delhaize a réalisé un solide deuxième trimestre et pense même pouvoir économiser davantage que prévu grâce à la fusion. Par contre au sein du groupe la Belgique reste à la traîne.

Back to top