Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

L’enquête doit se poursuivre

A la fin de la semaine dernière, l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) a annoncé que, ces trois dernières années, neuf Européens sont morts après avoir mangé des légumes congelés infectés par la listéria en provenance d’une usine hongroise de Greenyard. Les victimes se trouvaient au Danemark, en Finlande, en Autriche, au Royaume-Uni et en Suède. En Belgique aussi, des produits surgelés des marques Pinguin, D’Lis, Delhaize, Everyday Selection et Boni ont été rappelés.

 

Selon Greenyard, d’autres recherches sont nécessaires. Entre-temps, le producteur prend toutes les mesures complémentaires possibles pour garantir la sécurité alimentaire, dont le rappel de produits, la fermeture du site de production hongrois ainsi que des tests et analyses supplémentaires. Le rappel ne signifie pas que les produits rappelés sont effectivement contaminés, précise l’entreprise belge. Greenyard est actuellement en contact avec les autorités compétentes pour évaluer toutes les informations complémentaires au sujet de la contamination. « Nous appuyons pleinement la poursuite de l’enquête, car la sécurité alimentaire et la santé des consommateurs sont, bien entendu, notre première priorité. »

 

Pour l’entreprise cotée en bourse, cet incident est de toute façon un coup dur : le cours boursier a déjà chuté de 30%. Le producteur déclare être assuré contre les coûts de rappel et les dommages éventuels causés par ses produits, mais les analystes affirment au journal De Tijd que les investisseurs ne sont pas suffisamment informés au sujet de l’impact possible, et ce alors que sa marge de manœuvre financière est très faible.