Greenyard Foods se rapproche de son rêve de leader mondial

Greenyard Foods se rapproche de son rêve de leader mondial

Greenyard Foods se rapproche de son objectif, à savoir devenir leader mondial dans le secteur des fruits et légumes. Le conseil d’administration de l’entreprise a donné son feu vert à la fusion avec Univeg et Peatinvest.

Un chiffre d’affaires cumulé de 3,7 milliards d’euros

Ce feu vert n’a pas vraiment de quoi surprendre, puisque les trois entreprises sont contrôlées par Hein Deprez, qui en regroupant les trois entités espère avoir un impact commercial plus important. Les trois entreprises génèrent un chiffre d’affaires cumulé de plus de 3,7 milliards d’euros. Greenyard se concentre sur les légumes surgelés, Univeg sur les légumes frais et Peatinvest sur les substrats pour la culture des fruits et légumes.


Selon les modalités de la fusion, Univeg et Peatinvest seront entièrement intégrés dans Greenyard Foods. En échange, les actionnaires des deux entreprises recevront un total de 25,5 millions de nouvelles actions de l’entreprise cotée en bourse, ce qui portera le nombre total de titres en circulation à 44,4 millions.


Deprez et Gimv vendent une  part de leurs actions

Une fois la transaction bouclée, les actuels actionnaires de Greenyard Foods détiendront 42,5% de la société fusionnée, ceux d’Univeg 49,6% et ceux de Peatinvest 7,9%. Dans la pratique cela signifie donc que Hein Deprez et sa sœur Veerle augmenteront considérablement leur emprise sur l’entreprise.


Afin d’augmenter la part des actions librement négociables qui n’appartiennent pas aux actionnaires fixes, Deprez Holding et Gimv-XL vendront une part de leurs actions à d’autres investisseurs via un placement privé.


Toute cette opération doit encore être approuvée lors d’une assemblée générale extraordinaire des actionnaires de Greeyard Foods et obtenir la bénédiction  des autorités de la concurrence européennes. Les initiateurs espèrent pouvoir finaliser toute la procédure d’ici l’été.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Alpro bannit les graines de soja américaines

19/09/2017

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro n’achète plus ses graines de soja aux Etats-Unis, mais uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

19/09/2017

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Le supermarché indépendant n’entend pas rater le train de l’e-commerce

18/09/2017

Dans les conversations à propos du futur de la distribution alimentaire, le mot d’e-commerce conserve quelque chose de magique. Les exploitants indépendants ont-ils franchi le pas ? Si non, qu’attendent-ils ? 

Back to top